Lotty Rosenfeld

artiste chilienne

Lotty Rosenfeld, pseudonyme de Carlota Eugenia Rosenfeld Villarreal, née le à Santiago (Chili) et morte le [1], est une artiste interdisciplinaire chilienne.

Lotty Rosenfeld
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Nationalité
Activité
Formation
Mouvement

Elle était très active à la fin des années 1970, à l'époque du coup d'État militaire chilien. Rosenfeld réalise des interventions d'art public dans les zones urbaines, manipulant souvent les panneaux de signalisation afin de mettre les spectateurs au défi de repenser les notions d'espace public et d'agence politique. Son travail a été exposé dans plusieurs pays d'Amérique latine et à l'étranger, notamment en Europe, au Japon et en Australie[2].

Grands travauxModifier

Rosenfeld est surtout connue pour son "art action" intitulé Una milla de cruces sobre el pavimento[3]. Les influences de la réalité sociale qui encadrent les routines des sociétés sont devenues les fondements physiques de ses interventions créatrices[4]. Elle a porté ses actions dans plusieurs villes comme Santiago, Washington et New York, New Delhi, Cassel, La Havane[5]

Una Milla de Cruces Sobre el Pavimento (Un mille de croix sur le trottoir)Modifier

Una milla de cruces sobre el pavimento (Chili, 1979) est l'une des œuvres d'action les plus connues de Rosenfeld[6]. Elle a modifié les lignes sur le trottoir, créant finalement des croix[7]. Avec l'aide de personnes anonymes dans la rue, elle transforme les lignes peintes qui divisent les rues en croix avec un axe perpendiculaire constitué de ruban blanc[2]. Rosenfeld a utilisé des lignes droites sur le trottoir comme métaphore du contrôle étroitement tenu du régime de Pinochet. En modifiant ces marques souvent utilisées, elle transgresse ce sous-système de contrôle et confronte le public à une subversion de sens inattendue. Elle convertit un signe moins en un plus, pour créer le signe +, contestant l'idée que les signes sont des marques fixes et statiques de sens[8]. Le travail lui-même était une performance qui perturbait la circulation quotidienne sous le régime de Pinochet.

Œuvres artistiquesModifier

  • Una Milla de Cruces au Palais, Art Action / installation vidéo, 1979
  • Inversión Escénica [Investissement scénique], Art Action, 1979
  • Una Herida Americana, installation vidéo, 1982
  • Maison Blanche, photographie, 1982
  • Proposición para (entre) Cruzar Espacios Limites, Video Action, 1983,
  • Valparaiso - Chili, photographie noir et blanc, 1985
  • Paz para Sebastián Acevedo, Art vidéo, 1985
  • Moneda
  • Metro Wall St. - Etats-Unis
  • Cautivos, installation vidéo, 1989
  • El Empeño Latinoamericano, Projection vidéo et installation multimédia, 1999
  • Moción de Orden, installation multimédia, 2002
  • Cuenta Regresiva, pratique multi-vidéo
  • Acción de Arte, Point de contrôle allié, 2007
  • Estadio Chile, Triennal du Chili, 2009

PublicationsModifier

  • Rosenfeld, Lotty et al. Lotty Rosenfeld: moción de orden. Ocho Libros Editores, 2002.

Notes et référencesModifier

  1. Paula Valles, « A los 77 años muere Lotty Rosenfeld, la artista que dibujó cruces contra el poder », sur La Tercera, (consulté le 28 juillet 2020)
  2. a et b María Claudia André, Entre mujeres : colaboraciones, infuencias e intertextualidades en la literatura y el arte latinoamericanos, RIL Editores, , 62–73 p. (ISBN 978-956-284-414-7)
  3. « Lotty Rosenfeld - 28 Artworks, Bio & Shows on Artsy », www.artsy.net (consulté le 11 juin 2017)
  4. « ANINAT GALERÍA- Lotty Rosenfeld » (consulté le 1er mars 2019)
  5. (en-US) « Lotty Rosenfeld • Artists • Aninat Galería », Aninat Galería (consulté le 7 mars 2019)
  6. (en) Sepúlveda, « Metáforas de la higiene y la iluminación en la ciudad poetizada bajo el Chile autoritario », Acta literaria, no 37,‎ (ISSN 0717-6848, DOI 10.4067/S0717-68482008000200006, lire en ligne)
  7. Poéticas de la disidencia = Poetics of dissent : Paz Errázuriz - Lotty Rosenfeld, [Santiago, Chile] (ISBN 9788434313507, OCLC 932391546, lire en ligne)
  8. Butler, Cornelia H., Mark, Lisa Gabrielle. et Museum of Contemporary Art (Los Angeles, Calif.), WACK! : art and the feminist revolution, Museum of Contemporary Art, , 414–427 p. (ISBN 0914357999, OCLC 73743482, lire en ligne)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :