Liu Qiangdong

Liu Qiangdong
Liu Qiangdong.jpg
Fonction
Membre du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois
13th National Committee of the Chinese People's Political Consultative Conference (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Suqian Middle School of Jiangsu Province (d) ( - )
Université du peuple de Chine (baccalauréat) ( - )
China Europe International Business School (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Zhang Zetian (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

Liu Qiangdong (chinois : 刘强东) également connu sous le nom de Richard Liu, né le à Suqian, dans la province du Jiangsu, est le fondateur et dirigeant de JD.com, l’une des plus grandes plates-formes de commerce électronique de Chine.

BiographieModifier

Les parents de Liu Qiangdong font du transport de charbon entre le sud et le nord de la Chine[1]. La famille est très modeste[2]. Liu est étudiant au département de sociologie de l'Université populaire de Chine. Parallèlement il apprend la programmation informatique. Il obtient un baccalauréat en sociologie en 1996 qu'il complète par une maîtrise en administration des affaires(EMBA) de la China Europe International Business School[3]. Après avoir obtenu son diplôme, Liu travaille pour Japan Life, une entreprise japonaise de produits de santé, et occupe successivement les postes de directeur de l'informatique puis de superviseur de la logistique.

À l’époque, sa petite amie est Gong Xiaojing, une camarade de l’Université du peuple. Elle devient son associée. Le nom de la société Jingdong est composé des deux dernières syllabes de leurs prénoms respectifs. Il conservera le nom Jingdong JD[4].

Le , Richard Liu a engagé ses économies pour créer à Beijing JD Multimedia, entreprise commerciale de ventes de produits électroniques[5]. Son entreprise se développe. En 2003 il commence à vendre des produits en ligne. Les bons résultats obtenus le conduisent à fermer ses magasins en 2004. En 2008 il étoffe son catalogue et vend des articles autres que les produits électroniques.

La société est devenue l'une des principales entreprises de commerce électronique en Chine, la seconde derrière Alibaba. JD.com est coté en bourse à New-York depuis 2014. Son chiffre d'affaires, en 2017, s'élève à 55,7 milliards de dollars, en croissance de 40,3 % par rapport à 2016.

Liu s'est marié en août 2015 avec Zhang Zetian, née en 1993, célébrité sur internet, connue sous le nom de "Sister Milk Tea". Leur fille est née en mars 2016.

Le , Liu a été arrêté pour conduite sexuelle criminelle au Minnesota et libéré le lendemain alors que la police enquêtait toujours sur l'affaire[6]. Liu ne fera pas l’objet de poursuites après les accusations de viol portées contre lui[7].

Notes et référencesModifier

  1. Giulio Zucchini, « Liu Qiangdong : portrait du fondateur de JD.com, l’Amazon chinois », sur numerama.com,
  2. « Déjeuner avec Liu Qiangdong, le Jeff Bezos chinois : Le business, c'est la confiance du client, et la confiance, c'est le business », sur lenouveleconomiste.fr,  : « “De juin à septembre, nous pouvions manger du maïs : du gruau de semoule de maïs le matin, des galettes de maïs à midi et du pain au maïs sec le soir ; du pain au maïs tellement dur qu’il vous faisait saigner la gorge” se souvient-il. “Pendant les huit autres mois, on mangeait des patates douces bouillies le matin, des galettes de patates douces à midi et des patates douces séchées le soir.” »
  3. (zh) « Liu Qiangdong », sur baike.baidu.com
  4. (en) « Richard Liu, », sur businessoffashion.com
  5. (en) « Our history », sur corporate.jd.com
  6. « Le patron de JD.com interpellé quelques heures aux Etats-Unis », sur fr.reuters.com,
  7. « Pas de poursuites pénales aux USA pour le patron de JD.com », sur fr.reuters.com

Liens externesModifier