Liste des montagnes du canton d'Obwald

liste d'un projet Wikimedia

Cet article présente une liste des montagnes du canton suisse d'Obwald. Obwald est un canton très montagneux et est l'un des neuf cantons ayant des sommets de plus de 3 000 mètres. Topographiquement, les trois sommets les plus importants du canton sont ceux du Titlis (le plus élevé), du Brienzer Rothorn (le plus proéminent) et du Pilatus (le plus isolé).

Cette liste ne comprend que des sommets importants avec une proéminence topographique d'au moins 150 mètres. Il y a 28 sommets de ce genre dans le canton d'Obwald et on en trouve dans ses sept municipalités[1].  Toutes les hauteurs et tous les reliefs montagneux de la liste proviennent des cartes les plus grandes disponibles[2].

ListeModifier

Montagne Altitude (m)[3] Proéminence (m) Coordonnées Massif Municipalité(s) Première ascension
Titlis 3 238 978 46° 46′ 19″ N, 8° 26′ 16″ E Alpes uranaises Engelberg 1739
Reissend Nollen 3 003 229 46° 46′ 00″ N, 8° 24′ 03″ E Alpes uranaises Engelberg
Wissigstock 2 887 329 46° 50′ 44″ N, 8° 30′ 24″ E Alpes uranaises Engelberg
Rotsandnollen 2 700 493 46° 48′ 02″ N, 8° 20′ 38″ E Alpes uranaises Kerns
Huetstock 2 676 230 46° 48′ 53″ N, 9° 19′ 34″ E Alpes uranaises Kerns
Graustock 2 662 256 46° 47′ 16″ N, 8° 22′ 08″ E Alpes uranaises Kerns
Gross Sättelistock 2 637 272 46° 51′ 09″ N, 8° 26′ 11″ E Alpes uranaises Engelberg
Hahnen 2 606 201 46° 49′ 26″ N, 8° 27′ 20″ E Alpes uranaises Engelberg
Glogghüs 2 534 554 46° 45′ 38″ N, 8° 15′ 45″ E Alpes uranaises Kerns
Hochstollen 2 481 160 46° 46′ 25″ N, 8° 14′ 16″ E Alpes uranaises Lungern / Kerns
Nünalphorn 2 385 214 46° 49′ 26″ N, 8° 19′ 32″ E Alpes uranaises Kerns
Brienzer Rothorn 2 350 1 342 46° 47′ 13″ N, 8° 02′ 49″ E Alpes uranaises Giswil
Heitlistock 2 146 284 46° 48′ 39″ N, 8° 15′ 02″ E Alpes uranaises Sachseln
Pilatus (Tomlishorn) 2 128 585 46° 55′ 42″ N, 8° 43′ 43″ E Alpes uranaises Alpnach
Chingstuel 2 118 190 46° 46′ 10″ N, 8° 12′ 24″ E Alpes uranaises Lungern
Schluchberg 2 106 364 46° 52′ 00″ N, 8° 20′ 02″ E Alpes uranaises Kerns
Güpfi 2 043 381 46° 47′ 46″ N, 8° 11′ 43″ E Alpes uranaises Lungern
Fürstein 2 040 481 46° 53′ 44″ N, 8° 04′ 11″ E Alpes uranaises Sarnen
Hagleren 1 949 365 46° 37′ 21″ N, 7° 15′ 02″ E Alpes uranaises Giswil
Stäfeliflue 1 922 227 46° 57′ 53″ N, 8° 09′ 52″ E Alpes uranaises Alpnach
Mittaggüpfi 1 917 167 46° 58′ 18″ N, 8° 11′ 15″ E Alpes uranaises Alpnach

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « List of mountains of Obwalden » (voir la liste des auteurs).
  1. Christian Thöni, Annuaire des montagnes de la Suisse
  2. Toutes les altitudes et proéminences des montagnes proviennent des cartes topographiques Swisstopo au 1:25 000.
  3. Les trois principales sources pour les premières ascension sont :
    • pour les Alpes occidentales : (en) WAB Coolidge, The Alps in nature and history, Methuen & Co, Londres, 1908 ;
    • pour les Alpes centrales : (de) Gottlieb Studer, Über Eis und Schnee: Die höchsten Gipfel der Schweiz und die Geschichte ihrer Besteigung, Volumes 1-3, Schmid & Francke, Berne, 1896-1899 ;
    • pour les Alpes orientales : (de) Die Erschließung der Ostalpen, Volumes 1-3, German and Austrian Alpine Club, Berlin, 1894.
    Les années sont données pour les premières ascensions attestées. Dans de nombreux cas, les populations locales ou les arpenteurs ont effectué des ascensions préalables. En particulier, les chasseurs de chamois et de bouquetins devraient avoir atteint de nombreux sommets.