Linhart Baur le Jeune

orfèvre strasbourgeois
Linhart Baur le Jeune
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Activité
Père

Linhart Baur le Jeune[1] est un orfèvre actif à Strasbourg à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle.

BiographieModifier

Fils de Linhart Baur l'Ancien (maître en 1555), il est lui-même reçu maître en 1583[2].

Il fut Sénateur à Strasbourg en 1613, 1614, 1617, 1618[3].

ŒuvreModifier

Le musée de l'Œuvre Notre-Dame de Strasbourg possède de lui un petit gobelet cylindrique à col et pied évasé, en argent partiellement doré. Le pied et le corps sont repoussés et gravés de cuirs découpés, de rinceaux végétaux et de grappes de fruits[4].

La pièce porte le poinçon du maître, ainsi que le poinçon aux armes de la Ville de Strasbourg sous fleurs de lis[4].

En 1948, ce gobelet a été présenté à Paris, lors de l'exposition Chefs-d'œuvre de l'Art alsacien et de l'Art lorrain au pavillon de Marsan[4].

Notes et référencesModifier

  1. ou Linhart Baur d. Junge
  2. « Table des orfèvres strasbourgeois par ordre alphabétique », annexe de Alexis Kugel, Philippe Bastian et Pauline Loeb-Obrenan, Vermeilleux ! L'argent doré de Strasbourg : XVIe au XXe siècle, Saint-Rémy-en-l'Eau, Monelle Hayot, , 352 p. (ISBN 978-2903824914)
  3. Jacques Hatt, Liste des membres du Grand Sénat de Strasbourg, du XIIIe siècle à 1789 : des stettmeistres, des ammeistres, des conseils des XXI, XIII et des XV, s. n., Strasbourg, 1963, 677 p.
  4. a b et c Hans Haug, L'orfèvrerie de Strasbourg dans les collections publiques françaises (tome 22 de l'Inventaire des Collections publiques françaises), Éditions des Musées nationaux, Palais du Louvre, , 225 p. (ISBN 9782711800742)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Jacques Hatt, Liste des membres du Grand Sénat de Strasbourg, du XIIIe siècle à 1789 : des stettmeistres, des ammeistres, des conseils des XXI, XIII et des XV, s. n., Strasbourg, 1963, 677 p.
  • (de) Hans Haug, Alte und neue Strassburger Goldschmiedarbeiten und Uhren, Strasbourg, 1914
  • Hans Haug, L'orfèvrerie de Strasbourg dans les collections publiques françaises (tome 22 de l'Inventaire des Collections publiques françaises), Éditions des Musées nationaux, Palais du Louvre, , 225 p. (ISBN 9782711800742, lire en ligne)
  • Alexis Kugel, Philippe Bastian et Pauline Loeb-Obrenan, Vermeilleux ! L'argent doré de Strasbourg : XVIe au XXe siècle, Saint-Rémy-en-l'Eau, Monelle Hayot, , 352 p. (ISBN 978-2903824914)

Articles connexesModifier