Lewis (satellite)

satellite
Lewis
Données générales
Organisation NASA
Constructeur TRW
Domaine Technologie
Télédétection
Astronomie UV
Statut Mission terminée
Base de lancement Vandenberg SLC-6
Lancement 23 août 1997 à 06:51:01 UTC
Lanceur LMLV-1 (Athena I)
Fin de mission 26 août 1997
Durée de vie 1-3 ans (prévu)
3 jours (échec)
Désorbitage 28 septembre 1997
Identifiant COSPAR 1997-044A
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 288 kg
Plateforme T200B
Source d'énergie Panneaux solaires
Orbite terrestre basse
Périgée 124 km[1]
Apogée 134 km
Inclinaison 97.5°

Lewis était un satellite américain qui aurait dû être exploité par la NASA dans le cadre de la Small Satellite Technology Initiative. Il transportait deux instruments d'imagerie expérimentale de la Terre et une charge utile astronomique dans l'ultraviolet. En raison d'un défaut de conception, il est tombé en panne dans les trois jours suivant son arrivée en orbite, avant de commencer ses opérations.

Lewis était un engin spatial de 288 kilogrammes conçu pour fonctionner entre un et trois ans[2]. Il a été construit par TRW en vertu d'un contrat signé le [2]. Ses principaux instruments étaient Hyperspectral Imager (HSI), Linear Etalon Imaging Spectral Array (LEISA) et l'expérience Ultraviolet Cosmic Background (UCB)[3]. Un certain nombre de démonstrateurs technologiques ont également été embarquées.

LancementModifier

Lewis a été lancé par une fusée LMLV-1 (Athena I) depuis le Space Launch Complex 6 de la Vandenberg Space Force Base[4]. Le lancement devait initialement avoir lieu en , mais il a été retardé en raison de problèmes techniques affectant la fusée[5]. Le lancement a finalement eu lieu le à 06h51:01 GMT. Lewis a été placé avec succès sur une orbite d'attente dotée d'un apogée de 134 km, d'un périgée de 124 km et de 97,5 degrés d'inclinaison. Lewis devait atteindre une orbite plus haute, à une altitude de 523 km[3].

Échec de la missionModifier

Le , le satellite a commencé une rotation incontrôlée à une vitesse de 2 tr/min, ce qui a entraîné une perte de communication avec les contrôleurs au sol et a empêché ses panneaux solaires de générer de l'énergie[6]. Les contrôleurs ont été incapables de reprendre contact avec le satellite[7] et celui-ci a été déclaré perte totale. Il est rentré dans l'atmosphère le à 11h58 GMT[8]. La cause de l'échec a par la suite été établie comme un défaut de conception du système de contrôle d'attitude, conçu pour le satellite TOMS-EP et non suffisamment modifié pour être compatible avec Lewis[9].

Notes et référencesModifier

  1. « NASA - NSSDCA - Spacecraft - Trajectory Details », sur nssdc.gsfc.nasa.gov (consulté le )
  2. a et b Mark Wade, « Lewis » (version du 18 juin 2012 sur l'Internet Archive), Encyclopedia Astronautica
  3. a et b Gunter Krebs, « Lewis (SSTI-1) », Gunter's Space Page (consulté le )
  4. Jonathan McDowell, « Launch Log », Jonathan's Space Page (consulté le )
  5. « NASA loses contact with Lewis craft », Milwaukee Journal Sentinel,‎ , p. 5A (lire en ligne, consulté le )
  6. Douglas Isbell et Sally Koris, « Lewis Spacecraft encounters difficulties », NASA/TRW, (consulté le )
  7. « Doomed satellite re-enters atmosphere », CNN, (consulté le )
  8. « Lewis spacecraft », ASTRONET (consulté le )
  9. Douglas Isbell, « Lewis spacecraft failure board report released », NASA, (consulté le )