Les Aiglons (film)

film de Alfred Weidenmann, sorti en 1944

Les Aiglons (titre original : Junge Adler) est un film allemand réalisé par Alfred Weidenmann sorti en 1944.

Les Aiglons
Titre original Junge Adler
Réalisation Alfred Weidenmann
Scénario Herbert Reinecker
Alfred Weidenmann
Acteurs principaux

Dietmar Schönherr
Gunnar Möller (de)
Hardy Krüger (crédité Eberhard Krüger)

Sociétés de production UFA
Pays de production Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Genre Propagande
Durée 107 minutes
Sortie 1944


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Il s'agit d'un film de propagande nazie.

Ce film voit les débuts d’acteurs alors adolescents, dont la carrière va se poursuivre dans le cinéma allemand d’après-guerre, puis parfois international, comme Dietmar Schönherr, Gunnar Möller (de) et Hardy Krüger (encore appelé Eberhard Krüger dans la distribution du film[1]).

SynopsisModifier

Theo Brakke, le fils arrogant d'un directeur d'usine d'aviation, remporte une régate d'aviron. En raison de mauvais résultats scolaires, il n'était pas autorisé à y participer. Son père l'emmène au conseil de classe et le punit en l'envoyant travailler à l'usine parce qu'il espère lui faire connaître l'esprit de camaraderie.

Theo traite d'abord les autres apprentis avec condescendance méprisante alors qu'il est bien accueilli. En tant que fils du directeur, il se sent supérieur aux autres. Toutes les tentatives de ses collègues et l'instructeur Roth pour intégrer Theo dans la communauté échouent. Mais quand ses camarades le sauvent de la noyade et le défendent contre le rejet de son père, Theo se rend compte que son arrogance était une grosse erreur.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Histoire du filmModifier

Le ministre de la Propagande allemand Joseph Goebbels apprécie le film car il n'hésite pas à montrer les Jeunesses hitlériennes et leurs symboles. Il regrette qu'il soit un échec, parce que, pense-t-il, on ne vient pas d'abord voir un film politique.

Après la Seconde Guerre mondiale, les Alliés occupant le pays interdisent la diffusion du film.

Plusieurs dizaines d’années après, la FSK — l’instance allemande chargée de gérer la censure des films — révise la notification « déconseillé aux moins de 6 ans » décidée en 1980, pour une « interdiction aux moins de 18 ans » en 1996 en raison de la présence des éléments de propagande nazie.

Article annexeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Internet Movie Database, « Junge Adler (1944) - IMDb » (cliquer sur « Cast » pour voir le détail de la distribution), sur imdb.com (consulté le )
  2. a et b « Les Aiglons », sur encyclocine.com (consulté le )

Liens externesModifier