Leonhard Meister

Enseignant, homme politique et pasteur protestant suisse

Leonhard Meister est un écrivain suisse né à Neftenbach (canton de Zurich) en 1741 et mort à Kappel am Albis en 1811.

Il était le fils d’un ministre de la religion protestante et il exerça également les fonctions sacerdotales. Meister enseigna d’abord l’histoire et la morale à l’École des arts de Zurich, où il était pasteur, et il fut secrétaire du directoire helvétique de 1798 à 1800.

Ses ouvrages ne sont guère que des compilations, mais le soin et l’intelligence avec lesquels ils sont faits leur donnent une grande utilité pratique. Ils sont au reste fort nombreux.

ŒuvresModifier

Parmi ses œuvres principales (écrites en allemand) :

  • Lettres romantiques (Berlin, 1769) ;
  • Mémoires pour l’histoire des arts et métiers, des mœurs et des usages (Zurich, 1774, in-8°) ;
  • Mémoires sur l’histoire de la langue et de la littérature allemande (Londres, 1777 ; Heidelberg, 1780) ;
  • Morale de l’amour (Winterthur, 1779) ;
  • Hommes célèbres de la Suisse (Zurich, 1780-1782), traduit en français et auquel Fuzy a ajouté un volume ;
  • Zurichois célèbres (1782) ;
  • Petits voyages dans quelques cantons suisses (Bâle, 1782) ;
  • Scènes principales de l’histoire de la Suisse (Bâle, 1783-1785) ;
  • Caractères des poêles allemands, par ordre chronologique (Zurich, 1785-1703) ;
  • Histoire de Zurich depuis sa fondation jusqu’à la fin du XVIe siècle (Zurich, 1786, in-8°) ;
  • Abrégé du droit public helvétique (Saint-Gall, 1780) ;
  • Histoires et contes helvétiques (Winterthur, 1789) ;
  • Dictionnaire historique, géographique et statistique de la Suisse (Ulm, 1790) ;
  • Almanach helvétique (1800), publié en collaboration avec Hofmeister ;
  • Histoire de la révolution suisse, depuis 1789 jusqu’en 1798 ;
  • Histoire de la Suisse depuis César jusqu’à Bonaparte (1801-1803) ;
  • Meisteriana (Saint-Gall, 1811).

SourceModifier

« Leonhard Meister », dans Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, Paris, Administration du grand dictionnaire universel, 15 vol., 1863-1890 [détail des éditions].

Liens externesModifier