Ouvrir le menu principal
Lelio Luttazzi
Description de cette image, également commentée ci-après
Mina et Lelio Luttazzi dans la série télévision Ieri e oggi (1961)
Naissance
Trieste (Vénétie)
Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Décès (à 87 ans)
Trieste (Vénétie)
Italie
Profession Acteur, compositeur, présentateur radio-télévision

Lelio Luttazzi né à Trieste le et mort dans cette même ville le est un compositeur, musicien, acteur, chanteur, chef d'orchestre, écrivain et présentateur de radio et télévision italien.

Sommaire

BiographieModifier

Né à Trieste, Lelio Luttazzi a commencé à jouer du piano à Radio Trieste et à composer ses premières chansons pendant la Seconde Guerre mondiale quand il était étudiant en droit à l'Université de Trieste [1]. Après la guerre, la SIAE lui verse pour ses droits d'auteur 350 000 lires , une somme considérable pour l'époque. Il décide donc de devenir compositeur à temps plein et en 1948, iledéménagé à Milan, où il commence à travailler avec Teddy Reno à la maison de disques CGD[1]. Il figure parmi les premiers compositeurs à placer des morceaux de jazz dans les chansons italiennes[1],[2].

Lelio Luttazzi est artiste aux multiples facettes. Il a travaillé dans des revues et au cinéma comme acteur et compositeur de bandes sonores [1] ; il était aussi présentateur à la télévision et à la radio réussie et a probablement atteint le sommet de sa popularité avec le programme de radio Hit Parade, un des programmes les plus pérennes de radio diffusé en Italie[1],[2],[3].

Au début des années 1970 Lelio Luttazzi a trempé conjointement avec Walter Chiari dans une histoire de drogue. Luttazzi est allé en prison pendant un mois avant d'être acquitté par la formule «parce que le fait n'existe pas», mais à partir de là il mène une vie réservée, revenant rarement sous les projecteurs[3],[4].

Filmographie partielleModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (it) Redazione, « E' morto Lelio Luttazzi il re dello swing all'italiana Da Hit Parade ad Arisa », Il Giornale,‎ (lire en ligne).
  2. a et b (en) Alessandra Comazzi, « Lelio Luttazzi è nella Hit Parade », La Stampa,‎ (lire en ligne).
  3. a et b (it) Aldo Grasso, « Addio a Lelio Luttazzi, l’elegante pigrizia "oblomovista" », Corriere della Sera,‎ (lire en ligne).
  4. (it) Paolo Giordano, « IL Ritratto/ Luttazzi, l'americano di Trieste », Il Giornale,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier