Le malheur est dans le prêt

épisode des Simpson

Le malheur est dans le prêt
Saison 20 Épisode no 12

Titre original No Loan Again, Naturally
Titre québécois Prêt pas prêt, j'y vas
Code de production LABF03
1re diffusion aux É.-U.
1re diffusion en France
Tableau noir Je ne m'amuserai pas avec des jouets éducatifs
Gag du canapé Les Simpson arrivent dans le salon et voient que leur vieux canapé est abîmé. Ils l'enterrent alors et vont en acheter un autre dans un ranch à canapés. Ils l'essayent mais le canapé projette Homer. On les retrouve plus tard dans le salon, Homer couvert entièrement de pansements.
Scénariste Jeff Westbrook
Réalisateur Mark Kirkland
Chronologie
Listes
Liste des épisodes de la saison 20
Liste des épisodes des Simpson

Le malheur est dans le prêt (France) ou Prêt pas prêt, j'y vas (Québec) (No Loan Again, Naturally) est le 12e épisode de la saison 20 de la série télévisée d'animation Les Simpson.

SynopsisModifier

Pour organiser sa fête annuelle de mardi gras Homer accumule les hypothèques sans comprendre qu'il devrait payer. L’hypothèque d'Homer et de Marge devient trop élevée au point qu'ils sont obligés de vendre leur maison. Compatissant, Ned Flanders décide de la racheter et devient leur nouveau propriétaire pour éviter à la famille de se retrouver à la rue. Homer l'utilise comme homme à tout faire pour effectuer des réparations difficiles mais lorsque celui-ci refuse de faire une tâche car il est allé se coucher, Homer l’accuse publiquement de laisser sa famille vivre dans des conditions de vie dangereuses et d'être un mauvais propriétaire. Furieux, Ned menace de les expulser...

Références culturellesModifier

  • Le titre français fait référence au film Le bonheur est dans le pré.
  • Le titre original fait référence à une réplique du film Love Actually : « Alone again, naturally ».
  • Selon l'épisode, Bart Simpson serait roux naturellement.
  • Lisa évoque «L'annus Horribilis».
  • Bart et Lisa arborent des t-shirts du premier et du second film de Hulk.
  • La scène où Abraham Simpson dort dans un cercueil avec un orchestre autour fait peut-être référence au film de James Bond, Vivre et laisser mourir.

ErreursModifier

  • Dans le gag du canapé, l'épitaphe du canapé dit que ce dernier est né en 1989, alors que le premier gag date de l'épisode Bart le génie, diffusée le .

Notes et référencesModifier