Ouvrir le menu principal

Le Voyageur du Mésozoïque
13e album de la série Spirou et Fantasio
Scénario Franquin (le Voyageur du Mésozoïque)
Greg (la Peur au bout du fil)
Dessin Franquin
Assistant Jidéhem (décors la Peur au bout du fil)
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Spirou
Fantasio
Spip

Éditeur Dupuis
Première publication 1960
ISBN 2-8001-0015-X
Nb. de pages 61

Prépublication Spirou
Albums de la série Spirou et Fantasio

Le Voyageur du Mésozoïque est un album de bande dessinée, le treizième de la série Les aventures de Spirou et Fantasio. Il contient deux aventures: Le Voyageur du Mésozoïque et La Peur au bout du fil.

Sommaire

SynopsisModifier

 
Iguanodon de Bernissart conservé au Muséum des sciences naturelles de Bruxelles qui a inspiré Franquin pour son dinosaure.

Le voyageur du Mésozoïque. Le Comte de Champignac a découvert dans les glaces de l'Antarctique un œuf de dinosaure qu'il ramène au château avec l'aide de Spirou et Fantasio. L'œuf, vivant, éclot sous les yeux du comte et de ses collègues scientifiques Schwarz, Black et un biologiste au nom inconnu[1], ainsi que Sprtschk, un savant atomiste. Mais le Marsupilami commet une gaffe et renverse dans le premier repas du nourrisson dinosaure, un produit - extrait de champignon - qui accélère la croissance, le X2. Devenu adulte du jour au lendemain, il s'évade vite du parc et commet des catastrophes dans Champignac. Finalement, le Marsupilami, sur la queue duquel a marché le dinosaure, l'assomme sur un plateau isolé proche d'un à pic. Spirou invite l'entreprise de BTP E. Longtarin à faire sauter la seule issue du plateau, isolant ainsi la bête et sécurisant le pays.

La peur au bout du fil. Le comte est ravi : il est parvenu à isoler les composants nocifs de son extrait de champignon, le X4, un produit qui décuple les facultés intellectuelles, et à le sécuriser. Cependant, distrait en téléphonant la nouvelle à Spirou, il avale le résidu nocif et devient méchant. Il visse une bombe au métomol sur la nouvelle statue que le maire doit inaugurer. Spirou et Fantasio appellent le fameux biologiste[2] et ils se rendent tous les trois à Champignac. Fantasio et le biologiste attrapent le comte et lui administrent le remède avant qu'il ne déclenche la bombe, mais hélas, le Marsupilami, toujours facétieux, saute sur le détonateur et la statue du maire se ratatine… Au cours de cette histoire, le Comte de Champignac devient particulièrement grossier puisqu'il ne cesse de répéter : « Moi je vous dis zut. »

PersonnagesModifier

PublicationsModifier

  • Le Voyageur du Mésozoïque publié pour la première fois dans le journal de Spirou du no 992 au no 1018.
  • La peur au bout du fil publié pour la première fois dans le journal de Spirou du no 1086 au no 1092.

TraductionsModifier

NotesModifier

Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (novembre 2009).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • Gaston Lagaffe fait une apparition discrète, le temps de se casser la figure à vélo, dans Le Voyageur du mésozoïque. L'épisode étant paru dans le journal de Spirou avant Vacances sans histoires, c'est sa première apparition chronologique dans une aventure de Spirou et Fantasio.
  • Cette discrète apparition de Gaston fait l'objet d'un gag tout aussi discret qu'insolite : le gaffeur circule en ville à bicyclette tout en lisant un journal[3] et traverse un carrefour sans précaution (ce qui le conduit à se faire renverser) provoquant l'ire de l'agent de circulation en faction ; car le feu de signalisation qu'a franchi Gaston est au rouge. Mais étrangement, dans le dessin, le rouge est situé en bas, à la position généralement attribuée au vert.
  • Le dinosaure du Voyageur du Mésozoïque est d'après le Comte de Champignac un platéosaure venu de la fin du Jurassique. Or, le platéosaure vivait en réalité au Trias supérieur.
  • De surcroît, l'œuf est décrit par le Comte comme ayant été pondu il y a 50 millions d'années, alors que l'on sait aujourd'hui que les derniers dinosaures ont disparu il y a 65 millions d'années de cela.
  • Le dinosaure devient, dans l'album, une grande attraction touristique de Champignac, mais, curieusement, on n'entendra plus parler de lui par la suite. Il faudra attendre Alerte aux Zorkons, cinquante-et-unième album de la série, pour le voir à nouveau.

Notes et référencesModifier

  1. et jamais désigné autrement que "Monsieur le biologiste"
  2. "Monsieur le biologiste, le savant ami du Comte
  3. comportement comparable à celui de la consultation d'un smartphone, soixante ans plus tard