Le Petit Homme (roman)

roman d'Erich Kästner

Le Petit homme
Auteur Erich Kästner
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Roman jeunesse
Version originale
Langue Allemand
Titre Der kleine Mann
Date de parution 1963
Version française
Éditeur Gallimard
Lieu de parution Paris
Date de parution 1966
Nombre de pages 188
Chronologie

Le Petit homme est un roman pour la jeunesse d'Erich Kästner. Publié en 1963, il est l'avant dernier roman pour la jeunesse avant sa suite Der kleine Mann und die kleine Miss (1967).

Kästner l'a écrit pour son fils Thomas.

RésuméModifier

Le héros se nomme Mäxchen Pichelsteiner. Ses parents viennent en effet du village de Pichelstein, où les habitants ne mesurent pas plus de 51 centimètres. Mäxchen, lui, ne mesure que cinq centimètres et pèse seulement 60 grammes. C'est pourquoi il dort dans une boîte d'allumettes et ne peut manger plus d'un dixième de gâteau à l'ananas. Tous les villageois le connaissent sous le nom du Petit homme. Lorsque ses parents sont emportés par le vent du haut de la tour Eiffel, le magicien Professeur Jokus von Pokus le prend en charge et avec les deux pigeons Minna et Emma et le caniche blanc Alba, il se déplace d'un lieu à un autre avec le cirque Stilke. Jokus lui apprend des trucs et bientôt leur numéro est le clou du spectacle. S'ensuivent des propositions extraordinaires : le magazine Life offre 100 000 dollars pour les mémoires de Mäxchen; La Metro-Goldwyn-Mayer décide de réaliser un film avec le duo; et une marque d'allumettes achète le droit de décorer ses boites avec l'inscription "Le Petit homme vous donne du feu".

Mais Mäxchen est enlevé par Otto le chauve et par Puddingbernhard, la canaille, pour le compte du multimillionnaire sud-américain Lopez. Personne ne sait où le trouver. Jokus est triste et désespéré, et même Rosa Marzipan ne peut le réconforter en l'assurant que le Petit homme s'en tirera seul[1],[2]. Mäxchen réussit à tromper ses ravisseurs et ces chenapans seront rattrapés par la police.

Notes et référencesModifier