Ouvrir le menu principal

Le Grand Escroc

livre de Herman Melville

Le Grand Escroc
Image illustrative de l’article Le Grand Escroc
page de titre de l'édition originale de 1857.

Auteur Herman Melville
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre roman
Version originale
Langue anglais
Titre The Confidence-Man
Éditeur Dix, Edwards & Co.
Lieu de parution New York
Date de parution
Version française
Traducteur Henri Thomas
Éditeur Éditions de Minuit
Collection Collection étrangère des Éditions de Minuit
Lieu de parution Paris
Date de parution 1950
Chronologie

Le Grand Escroc (titre original : The Confidence-Man) est un roman de l'écrivain américain Herman Melville paru en 1857.

HistoriqueModifier

Le Grand Escroc est le dernier roman que Melville publia de son vivant, le dixième en onze ans. Après la publication de ce roman, Melville s'est détourné de l'écriture professionnelle ; il est devenu conférencier, racontant principalement ses voyages à travers le monde et plus tard, pendant dix-neuf ans, il devient un fonctionnaire fédéral. Il a continué à faire de la poésie, mais n'a publié aucun travail de prose majeur après L'Escroc. Billy Budd, le roman trouvé parmi ses papiers après sa mort, n'a été publié qu'en 1924.

RésuméModifier

À Saint-Louis, sur le bateau à vapeur Fidèle, appareillant pour La Nouvelle-Orléans, on annonce la présence d'un escroc. Mais à chaque débarcadère du Mississippi, l'énorme "riverboat" (bateau à aubes) perd et reçoit de nouveaux passagers...

Éditions françaisesModifier

  • 1950 : Le Grand Escroc, traduction de Henri Thomas, Paris : Éditions de Minuit[1].
  • 2006 : Le Grand Escroc, traduction de Henri Thomas, Éd. Sillage[2] (ISBN 2-916266-12-7)
  • 2010 : L'Escroc à la confiance, sa mascarade, traduction de Philippe Jaworski, Herman Melville, Bartleby le scribe, Billy Budd, marin et autres romans, Œuvres, IV, notice de David Lapoujade (p. 1197-1231), Bibliothèque de la Pléiade, éditions Gallimard (ISBN 978-2-07-011806-9)

SourceModifier

Pour les éditions françaises : Bibliothèque nationale de France

Notes et référencesModifier