Le Grand Bleu (yacht)

Le Grand Bleu
illustration de Le Grand Bleu (yacht)
Le Grand Bleu dans la baie de Cannes en 2006
Type Yacht de luxe
Histoire
Chantier naval Vulkan en Allemagne
Lancement 2000
Statut En service
Équipage
Équipage 35 personnes
Caractéristiques techniques
Longueur 113 m
Maître-bau 18 m
Tonnage 5556
Propulsion 2 moteurs Deutz-MVM SBV 16M 628
Puissance 9 140 chevaux
Vitesse 15 nœuds croisière
Caractéristiques commerciales
Passagers 20 personnes
Caractéristiques militaires
Rayon d'action 6000 nm[1]
Carrière
Armateur Eugene Shvidler
Pavillon Bermudes
IMO 1006829
Coût 150 million $[1]

Le Grand Bleu est l'un des plus grands yachts de luxe privés au monde.

Avec une longueur de 113 mètres, plus précisément 112,80 mètres, en , il est classé 20e plus grand yachts du monde.

Historique et caractéristiquesModifier

Il a été construit aux chantiers navals Vulkan en Allemagne et fut lancé en 2000 pour l'homme d'affaires américain John McCaw Jr. (en)[2]. Il le revendit au milliardaire russe Roman Abramovitch en 2002. Ce dernier le fit transformer aux chantiers HDW à Kiel avec un réaménagement intérieur et l'ajout d'une plateforme pour nager de 5 mètres (à l'origine Le Grand Bleu mesurait 106,39 mètres).

Le Grand Bleu est propulsé par 2 moteurs Deutz-MWM de 4 570 chevaux. Les détails sur l'aménagement intérieur sont peu connus, Abramovitch restant très secret sur ce qui touche à sa vie privée et l'entourant de beaucoup de sécurité. On sait cependant que l'intérieur du navire a en partie été conçu par Terence Disdale[3]. Le nombre de passagers peut aller jusqu'à 20 personnes[2].

Le yacht possède des équipements écologiques comme un système de traitement des eaux usées. Le Grand Bleu possède aussi un mini-yacht de 22m: le Sirius A, un voilier de 21m : le Bellatrix[4]. Il possède aussi une barge permettant de débarquer un 4x4 Land Rover, et deux hélisurfaces[2]. L'équipage est composé de 35 personnes.

En , Abramovitch cède Le Grand Bleu à son ami Eugene Shvidler, un autre milliardaire russe[5], à la suite d'un pari perdu[6].

Notes et référencesModifier


Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :