Ouvrir le menu principal

Le Bulletin célinien, fondé en 1981 par Marc Laudelout, est une revue entièrement consacrée à l'œuvre de Louis-Ferdinand Céline.

Sommaire

DescriptionModifier

Faisant suite au semestriel La Revue célinienne (3 numéros parus entre 1979 et 1981), le bulletin rend compte chaque mois de tout ce qui constitue l'actualité célinienne : échos de presse, publications, adaptations théâtrales, émissions radiophoniques ou télévisées, colloques, conférences, etc.

S'adressant tant aux spécialistes qu'aux amateurs, il publie également des études, témoignages et documents relatifs à l'homme et à l'œuvre.

L'Annuaire des revues littéraires estime que « Ce bulletin est étonnamment vivant, actif et intéressant. On le doit à la personnalité et à l'œuvre de l'écrivain étudié, mais aussi à la rigueur intellectuelle et morale de Marc Laudelout qui n'occulte en rien l'aspect controversé de L.-F. Céline durant la guerre, ni les débats animés entre ses détracteurs et ses admirateurs[1]. » Pour Jean-Yves Camus et René Monzat, elle relève de l'« apologie »[2].

En 1989, le Bulletin, soutenu en cela par Robert Faurisson, s'est fixé pour objectif de rééditer l'intégralité des pamphlets de Céline[3]. Faurisson collabore d'ailleurs « de temps à autre » au Bulletin sous le pseudonyme « Jessie Aitken »[4].

Il héberge des publicités pour la librairie Ogmios, et son service librairie diffuse les Annales d'histoire révisionniste[2].

Notes et référencesModifier

  1. Annuaire des revues littéraires, édition de 1999.
  2. a et b Camus et Monzat 1992, p. 398.
  3. Camus et Monzat 1992, p. 399.
  4. Valérie Igounet, Robert Faurisson : portrait d'un négationniste, Paris, Le Seuil, coll. « Médiations », (ISBN 978-2-207-25998-6), p. 390.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • « Bulletin célinien (Le) », dans Jean-Yves Camus et René Monzat, Les Droites nationales et radicales en France : répertoire critique, Lyon, Presses universitaires de Lyon, (ISBN 2-7297-0416-7), p. 398-399.

Liens externesModifier