Ouvrir le menu principal

Laurent Beaudoin, né à Laurier-Station le , est une personnalité québécoise du monde des affaires, dirigeant de Bombardier de 1966 à 2008 (et président du conseil d'administration jusqu'en 2015).

Sommaire

HistoireModifier

Laurent Beaudouin suit des études au Collège Ste-Anne de Nouvelle-Écosse. Il obtient son baccalauréat en 1957, puis obtient une maîtrise de commerce à l'université de Sherbrooke. Il devient comptable agrée en 1961, et démarre sa carrière en fondant le bureau de comptables Beaudoin & Blais. Il devient contrôleur à Bombardier en 1963, puis directeur général en 1964[1],[2].

Gendre de Joseph-Armand Bombardier, Laurent Beaudoin est nommé chef de la direction et président de la multinationale Bombardier peu après le décès de celui-ci en 1966. Il occupe ce poste jusqu'en juin 2008, date à laquelle il laisse sa place à son fils Pierre[3].

Sous sa direction, Bombardier est passé d'un fabricant de motoneiges au plus grand manufacturier mondial de transport sur rail et troisième fabricant dans le domaine de l'aviation civile. Il initie cette transition lors du premier choc pétrolier en remportant le contrat du métro de Montréal en 1974. Il fait entrer le groupe Bombrdier dans l'aéronautique avec la reprise de Canadair en 1986[4].

Depuis décembre 2003, il préside le conseil d’administration de Bombardier Produits Récréatifs. En octobre 2010, il est nommé président Robotique FIRST Québec[1].

Il a été président du conseil d'administration jusqu'en février 2015, encore une fois remplacé par son fils Pierre.

En 1999, il a présidé la collecte du diocèse de Montréal.

ActifsModifier

Via la société Beaudier, Laurent Beaudouin détient 28,5% des droits de vote du conseil de Bombardier[5].

HonneursModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Profil et parcours, Entrepreneurs-Entraîneurs
  2. a et b « Laurent Beaudoin – Ordre national du Québec », sur www.ordre-national.gouv.qc.ca (consulté le 16 avril 2019)
  3. Marie-Claude Morin, « Bombardier: une affaire de famille », L’actualité,‎ (lire en ligne, consulté le 13 décembre 2017)
  4. Bombardier : Laurent Beaudoin tire sa révérence avec un pincement au cœur, Rdio Canada, 3 mai 2018
  5. Julien Arsenault, « Pas de retraite complète pour Laurent Beaudoin », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 16 avril 2019)