Ouvrir le menu principal

Latife Uşşaki
Image illustrative de l’article Latife Uşşaki
1re Première dame de Turquie
 – 
Successeur Mehvibe İnönü
Biographie
Nom de naissance Uşakizade Latife
Date de naissance
Lieu de naissance İzmir (Empire ottoman)
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Istanbul (Turquie)
Conjoint Mustafa Kemal Atatürk
Université Université de Paris
Profession Juriste

Latife Uşşaki [lɑtifɛ uʃʃɑki], née le à Izmir et morte le à Istanbul, est une juriste et personnalité turque. Épouse de Mustafa Kemal Atatürk, elle est Première dame de Turquie du au .

Sommaire

BiographieModifier

Latife Uşşakki appartient à une famille de commerçants très fortunés, les Ussakidze (Uchakizadeh), d'origine géorgienne.

ÉducationModifier

Elle reçoit une éducation à l'occidentale, apprend le français et est envoyée par sa famille en France pour y faire des études de droit à la Sorbonne, un cas exceptionnel pour la Turquie de l'époque.

Rencontre avec Mustafa KemalModifier

Elle revient en 1921 à Izmir, alors sous occupation grecque. Après la libération de la ville le , elle rencontre Kemal, et l'impressionne par sa beauté, son intelligence et son éducation.

La mère de Mustafa Kemal, Zübeydé, s'oppose à leur mariage, mais treize jours après la mort de cette dernière, le mariage est célébré le .

Apprenant la nouvelle, Fikriye, la maîtresse de longue date de Mustafa Kemal, se suicide à Ankara.

Atatürk a l'ambition de faire de Latife le symbole de la nouvelle femme turque émancipée. Elle l'accompagne partout pendant ses visites officielles à travers le pays.

Leur mariage dure peu de temps et le couple divorce le sans avoir eu d'enfant.

Après le divorceModifier

Après le divorce, Latife reste silencieuse. Elle s'installe à Istanbul et y passe toute sa vie sans donner une seule interview aux journalistes et sans écrire ses mémoires. Même les photos d'elle datant de cette époque sont rares.

À sa mort, le à l'âge de 77 ans, le gouvernement décide de lui accorder des funérailles nationales.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier