Lafonia est le nom donné en anglais à la partie sud de l'île Malouine orientale, la principale île des îles Malouines.

Situation de Lafonia dans l'archipel des îles Malouines.

La langue de terre citée est l'étroit isthme de Darwin qui relie Lafonia au nord de l'île.

HistoireModifier

Avant le rétablissement de la domination britannique sur les îles Malouines (1833), la zone était connue sous le nom de Rincón del Toro (littéralement le « coin du taureau »), il est mentionné sous ce nom par Charles Darwin dans les documents rédigés lors de son voyage de 1834, lorsqu'il parcours l'île Soledad (nom espagnol donné à l'île Malouine orientale) accompagné de deux gauchos[1]. Le toponyme, d'origine espagnole, perdure aujourd'hui avec la Punta del Toro, au sud de l'île[2],[3].

« (…) Nosotros dormimos en un valle en la lengua de tierra que une el Rincón del Toro, la gran península hasta el punto suroeste de la isla. El valle estaba bastante bien protegido del viento frío, pero había muy poca maleza para hacer un fuego. Los gauchos pronto encontraron lo que para mi sorpresa se hizo casi tan caliente como un fuego de carbones, fueron los huesos de un buey, pero últimamente ya comida toda la carne interceptada por los buitres (…)[2] »

La région a reçu son nom 'Lafonie' de Samuel Fisher Lafone, entrepreneur britannique avec des enterprises à l'Uruguay. En 1842 le gouverneur, Richard Moody, a publié une brochure intitulée Information respecting the Falkland Islands afin de stimuler l'intérêt pour les investissements aux îles. Samuel Lafone a répondu et en mars 1846 il a obtenu du gouvernement britannique une concession de terrain; toute la partie sud de Malouine orientale, et pour six ans de tous le bœuf sauvages qui paissent en l'île.[4]

En janvier 1851 une société a été créée dans le but de racheter les intérêts de M. Lafone; elle été 'The Falkland Islands Company' (une société dont M. Lafone était actionnaire).

Géographie et géologieModifier

 
Carte des îles Malouines avec les toponymes en espagnol.

Avec sa forme en « E », cette région est unie à la partie septentrionale de l'île Malouine orientale par un étroit isthme de 4 kilomètres qui sépare la baie de Ruiz Pente et le détroit de Choiseul. Si cet isthme venait à disparaître, Lafonia serait la troisième île des îles Malouines par sa superficie.

Aux alentours des côtes de Lafonia se trouvent plusieurs îles plus petites : île Pelada, île María, île Jorge, île Bougainville, île des Lions de mer et l'île Águila.

Notes et référencesModifier

  1. Lorenz 2014, p. 69-72
  2. a et b Darwin, Charles. Beagle Diary (1831-1836). Transcription de Kees Rookmaaker à partir du facsimile publié par Genesis Publications, Guildford, 1979. édité par John van Wyhe. p. 436-438
  3. Daniel Guillermo Gionco, « Equivalencia entre los nombres geográficos en castellano y en inglés », (consulté le 26 janvier 2014)
  4. Histoire du Falkland Islands Company

Sources et bibliographieModifier

Liens externesModifier