Nagant

ancien constructeur automobile
(Redirigé depuis Léon Nagant)

Nagant
logo de Nagant
illustration de Nagant
Nagant 1910

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Émile Nagant (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social LiègeVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau de Belgique Belgique
Activité Construction automobile et industrie de l'armementVoir et modifier les données sur Wikidata

La fabrique d'armes Émile et Léon Nagant (Em & L. Nagant), renommée plus tard L. Nagant & Cie, Liège, est un fabricant d'armes fondé en 1855 à Liège en Belgique par les frères Nagant. Ils sont mondialement connus pour leur contribution à la création de l'arme Mosin-Nagant qui fut très employée en Russie dès 1891.

HistoriqueModifier

 
Revolver M1887 version luxe de Gustaf V.

Émile (1830-1902) et Léon (1833-1900) Nagant sont deux frères, fils d'un avocat liégeois. Ils fondent en 1855 à Liège un atelier d'ingénierie de précision. Ils réparent principalement des équipements industriels. Liège étant alors l'un des principaux centres mondiaux pour de production d'armes à feu, ils se retrouvent à réparer des armes à feu endommagées.

En 1867, les frères Nagant rencontrent Samuel et Eliphalet Remington alors qu'ils traversent l'Europe pour vendre leurs fusils Rolling Block et trouver des sous-traitants locaux pour les produire sous licence. Les Remington sont tellement impressionnés par la qualité de la production et la formation des employés qu'ils proposent d'embaucher les frères Nagant comme l'un de leurs sous-traitants. Les frères Nagant acceptent la proposition et produisent 5 000 fusils Rolling Block pour les zouaves pontificaux.

Les frères Nagant ne se contentent pas de reproduire le modèle de Remington, ils l'améliorent. L'une des améliorations est l'adaptation du système de fermeture du Rolling Block à un fusil à double canon. D'abord équipé d'une double gâchette (une pour chaque marteau), puis d'une seule gâchette qui actionnait à son tour les deux marteaux. Ce sont les Remington-Nagant.

En 1888, les autorités russes voulaient améliorer leurs anciens fusils Berdan à un coup. Elles contactent l'entreprise Nagant et leur demandent de développer un nouveau fusil avec l'aide du colonel Sergueï Mossine. Le fusil, connu sous le nom de Mosin-Nagant (fusil à trois lignes) est fabriqué et adopté par les autorités russe en 1891.Cela mena ensuite à la création en 1895 du revolver Nagant M1895.

Émile, qui devint progressivement aveugle, laissa son frère seul aux commandes de la société qui fut renommée « L. Nagant & Cie, Liège ». La société est dirigée ensuite par Charles Nagant (1863-1932) et Maurice Nagant (1866-1932), tous deux fils d'Émile. Elle fut liquidée en 1928 et la chaîne de fabrication des armes fut vendue à la Fabryka Broni Radom. Les bâtiments industriels étaient alors rachetés par la FN Herstal en 1929 puis revendus à l'armée belge.

Production de voituresModifier

Vers la fin du XIXe siècle, la société se lance dans la construction automobile. Après un prototype en 1896, le premier modèle en 1900 est une voiture sous licence du français Gobron-Brillié. La société réalisa sous licence des voitures de la firme française Rochet-Schneider de 1900 à 1927-1928. À partir de 1904, l'entreprise produit ses propres modèles. En 1928, la société est reprise par le concurrent belge Impéria.

ModèlesModifier

Modèle Année de construction Cylindre Capacité cm³ Autre Illustration
Prototyp 1896 2 565 Conçu par Raoul De Meuse
Gobron-Brillié 1900–1904 Licence Gobron-Brillié  
La Locomotrice 1905–1913 4 6082 Licence Rochet-Schneider, également appelé 24 CV
24 CV 1907–1911
40 CV 1907–1911
14/16 CV 1909–1911  
10/12 CV 1911–1913 4 1816
35/45 CV 1911–1913 4 5295
8000 1913–1914 4 1816 également appelé 10/12 CV
7000 I 1913–1914 4 3054 également appelé 14/16 CV
7000 II 1913–1914 4 3308 également appelé 18/24 CV
9000 1913–1914 4 3817 également appelé 20/28 CV
6000 I 1913–1914 4 4589 également appelé 24/30 CV
6000 II 1913–1914 4 5295 également appelé 30/40 CV
20/25 HP 1914–1914 4 4536
2000 1919–1921 4 3016  
10 CV 1921–1922 4 1954
15 CV 1921–1926 4 2121 également appelé 1000 ou 1000 C  
11 CV 1922–1923 4 2001 Successeur 10 CV
20 CV 1925–1928 6 2931
Ricardo 1926–1928 6 1981, 2200 et 2350

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Claude Feys et René Smeets, Les Revolvers et les Fusils Nagant, Jacques Granger,
  • Gerard Henrotin, Les revolvers belges de la firme Nagant, HLebooks.com (présentation en ligne)

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :