L'Imperméable

L'Imperméable est le nom de la première montre de poche étanche inventée à la fin du XIXe siècle et produite par la compagnie Alcide Droz & Fils.

Définition de l'étanchéitéModifier

La définition d'étanchéité est la suivante : En horlogerie, l'étanchéité d'une montre est définie par sa résistance à la pression. Les fabricants indiquent le plus souvent le degré d'étanchéité en mètres (m), pieds (ft) ou atmosphères (atm). Les montres portant la désignation « étanche », avec ou sans indication de surpression, doivent être conformes et avoir subi avec succès les tests prévus à la norme ISO-22810. Ces montres sont destinées à une utilisation quotidienne courante et doivent résister à l'eau durant des exercices tels que la nage de courte durée. Elles peuvent être employées dans des conditions de variations de pressions d'air ou d'eau et de température.

HistoriqueModifier

C'est en 1883 que l’entreprise Alcide Droz & Fils[1], une entreprise d’horlogerie établie à St-Imier (Berne) qui deviendra plus tard la West End Watch Co., fait breveter au Royaume-Uni la première montre étanche qu'ils appelèrent « L'Imperméable ».

Ils ont eu l'idée de placer un joint d'étanchéité dans la couronne de remontoir, qui est vissée sur le pendant. « L'Imperméable » est née : c'est la toute première montre étanche, destinée surtout à protéger le mouvement de la poussière et de l'humidité[2].

Cette montre est actuellement exposée au Musée International de l'Horlogerie à La Chaux-de-Fonds.

Articles parusModifier

  • Paragraphe « Étanchéité » du pdf sur l'exposition Point d'eau, visible au Musée International de l'Horlogerie[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Brevet US 307027A », sur Espacenet (consulté le 26 février 2020)
  2. paragraphe tiré de l'article du magazine Le Monde de l'horlogerie (no 4, décembre 2003) sur les origines de la montre de plongée.
  3. [PDF]Exposition Point d'eau [PDF]

Liens externesModifier