Ouvrir le menu principal

L'Homme de cendres (film)

film de Nouri Bouzid, sorti en 1986
L'Homme de cendres
Titre original Rih essedd (Bon débarras)
Réalisation Nouri Bouzid
Scénario Nouri Bouzid
Pays d’origine Drapeau de la Tunisie Tunisie
Durée 148 min
Sortie 1986

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Homme de cendres (arabe : ريح السد) est un film tunisien réalisé par Nouri Bouzid, sorti en 1986.

Il est sélectionné lors du Festival de Cannes 1986. Il obtient le Tanit d'or aux Journées cinématographiques de Carthage 1986.

SynopsisModifier

Un jeune ébéniste de Sfax, Hachemi, doit suivre la décision de ses parents et se marier. Cependant, lui et un autre garçon, Farfat, ont été violés dans leur enfance par leur contremaître Ameur, et en restent traumatisés.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Réception critiqueModifier

Si le film connaît un certain succès auprès du public, il fait l'objet de polémiques auprès des autorités tunisiennes, surtout après l'obtention du Tanit d'or lors de la 11e session des Journées cinématographiques de Carthage. On lui reproche par exemple que le personnage du Juif, M. Lévy, soit, avec celui de l'ancienne prostituée, Sejra, le porteur d'un passé tolérant et ouvert. Par ailleurs, le film remet en cause la société tunisienne d'alors, offrant à voir une sexualité dérangeante[1],[2].

Notes et référencesModifier

  1. Vincent Rémy, « L'Homme de cendres », Télérama (consulté le 29 avril 2014)
  2. Hédi Khélil, Abécédaire du cinéma tunisien, Tunis, Simpact, , 433 p. (ISBN 978-9973-61-457-5), « Nouri Bouzid », p. 49-59

Liens externesModifier