Ouvrir le menu principal

L'Avenir du Plateau central — jusqu'en 1925 L'Avenir du Puy-de-Dôme[1] — est un quotidien régional qui parut de 1896 à 1944[2]. Il était dans l'entre-deux-guerres, l'un des trois grands journaux de Clermont-Ferrand et de sa région, avec Le Moniteur du Puy-de-Dôme et La Montagne.

Sommaire

HistoireModifier

Le journal soutenait la droite traditionnelle et l'église catholique[3]. Après la défaite de 1940, il soutint le régime de Vichy ce qui entraina, comme pour Le Moniteur, son interdiction de parution à la Libération de Clermont-Ferrand (seul La Montagne qui avait cessé de paraitre en 1943, sera de nouveau publié).

En septembre 1944, un nouveau quotidien La Liberté s'installe dans les locaux de L'Avenir, rue du Port à Clermont-Ferrand.

La directrice du journal fut longtemps de Louise Beaubreuil (1864-1944)[2],[Note 1], plus connue sous son nom de plume Louis d'Arvers sous lequel elle écrivait des romans sentimentaux.

Dans la cultureModifier

Le journal est mentionné dans la pièce La Jalousie de Sacha Guitry où il fait dire au personnage de Lézignan : « Je me suis embarqué dans un roman mondain, qui parait dans trois journaux de province à la fois, dans La Petite Gironde, dans L'Éclaireur de Nice et dans L'Avenir du Plateau central... »[4].

Puis un peu plus loin : « ...à cause de certains contrats de publicité, je suis obligé souvent de les faire différents les uns des autres. Le principal personnage de mon roman est un industriel et l'aventure se passe dans une ville d'eaux. Et bien, dans L'Avenir du Plateau central, mon industriel est fabricant de fromages et le roman se passe au Mont-Dore. Dans L'Éclaireur, il se passe à Nice et mon industriel fait la culture d'oliviers. Dans La Petite Gironde mon bonhomme fabrique du vin, et le roman se passe à Arcachon... »[4]

La pièce a été jouée la première fois en 1915, puis rejouée en 1930[4]. Mais en 1915, le journal s'appelait encore L'Avenir du Puy-de-Dôme, le titre a donc été corrigé ou ajouté plus tard dans la pièce.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Mariée au libraire Ambroise Dumont, Louise Beaubreuil est souvent mentionnée dans son rôle dans le journal sous son nom d'épouse.

RéférencesModifier

  1. L'Avenir du Puy-de-Dôme sur le site de la presse ancienne de la BNF.
  2. a et b L'Avenir du Plateau central sur le site de la presse ancienne de la BNF.
  3. Pierre Feuerstein, Un journal, des journaux : histoire, grandeur et servitudes d'un journal de province, Nonette, Éditions Créer, 1997, 240 pages, p. 221 (ISBN 2-909797-20-1).
  4. a b et c Sacha Guitry, La Jalousie, vol. 1, La Place des éditeurs, , 46 p. (lire en ligne).

Article connexeModifier