Ouvrir le menu principal

L'Étudiant étranger
Auteur Philippe Labro
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Éditions Gallimard
Date de parution
Nombre de pages 312
ISBN 207070761X

L'Étudiant étranger est une autobiographie de Philippe Labro paru le aux éditions Gallimard et ayant reçu le Prix Interallié la même année. Ce roman possède une suite avec Un été dans l'Ouest.

Sommaire

RésuméModifier

En 1954, un étudiant français de 18 ans reçoit une bourse d'étude afin de passer une année dans une université de Virginie.

C'est le temps d'une Amérique sage, celle d'avant l'explosion des mœurs et le fracas des années soixante. Très vite, le jeune homme comprend qu'il reste un « étudiant étranger ». Il va franchir des lignes, transgresser des tabous, sans même s'en rendre compte.

Début du deuxième semestre de sa dernière année d'études secondaire ; il était assis au cinquième rang de la classe d'anglais, suivant le cours donné par le professeur lorsque deux hommes banalement habillés entrèrent dans la salle de classe ; ils étaient venus dans le but d'informer la classe qu'il existait une possibilité pour les étudiants de dernière année de gagner une bourse d'études permettant d'aller vivre et étudier pendant un an dans une université située aux États-Unis ; notre protagoniste lève la main et quelques mois plus tard, il embarque sur un paquebot allant franchir l'Atlantique. Après ce court prologue, le livre qui est divisé en trois parties (l'Automne, l'Hiver et le Printemps) commence ; en automne, on le voit commencer son intégration dans sa nouvelle université américaine ; il fera rapidement la connaissance d'April, une jeune institutrice noire mais il va très vite comprendre que la relation qu'il entretient avec elle doit rester secrète car à cette époque, il existe toujours aux États-Unis, un fort racisme vis-à-vis des Noirs qui sont victimes d'une ségrégation, se regroupant ainsi dans les ghetto de Nigger-Town. Dans la deuxième partie, il ira durant les vacances de Noël, loin de ses parents, séjourner dans la demeure située à Dallas de son ami Bob ; c'est durant le voyage qu'il va découvrir un des grands aspects de la façon de vivre américaine : les longs voyages où l'on voit continuellement défiler de grands espaces et de riches paysages tout en étant enivré par la musique country que les stations de radio passent de façon continue. Il va plus tard, après s'être éloigné d'April, rencontrer ou plutôt revoir une fille qui l'avait ébloui, la première fois qu'il la vit ; ce hasard lui permettra de plus amplement faire connaissance avec elle ; s'ensuivra une relation qu'il entretiendra avec elle ; elle, qui a beaucoup changé tant dans le fond (elle était à première vue détestable et arrogante ; par la suite, elle se forcera à changer et à enterrer son caractère de peste matérialiste) que dans la forme (elle était en pleine forme alors que par la suite, il la verra souffrir d'anorexie). Il l'invitera au bal de fin d'année qui ne se terminera pour lui, pas vraiment comme prévu ; puis s'achève rapidement son année académique, il la réussit et désire continuer sa formation au sein de cette même université et ainsi rester aux États-Unis ; pour ce faire, il obtient miraculeusement une nouvelle bourse qui couvrira les frais scolaires de sa seconde année académique et décide de passer son été à travailler dans les montagnes du Colorado en tant qu'ouvrier agricole temporaire. Entre-temps il sera devenu un vrai « college-boy », aura franchi les lignes et transgressé les tabous tout en restant considéré par ses amis comme un « étranger » (ce n'est bien sûr pas à prendre au sens xénophobe du terme, c'est tout juste le contraire !).

ThèmesModifier

Plus que d'éducation « scolaire », ce livre traite surtout d'un apprentissage de la vie par un jeune étudiant brillant, mais étranger.

Ce livre traite aussi de thèmes de société comme le racisme. En effet le héros fait la connaissance d'April, une jeune institutrice noire. Mais il va vite se rendre compte que cette relation doit rester secrète à cause du racisme régnant dans la société et de la ségrégation des Noirs, regroupés dans le ghetto de Nigger-town.

Adaptation cinématographiqueModifier

Une adaptation cinématographique avec un titre éponyme est sortie en 1994. Le film est réalisé par Eva Sereny[1].

ÉditionsModifier

Éditions imprimées
Livre audio

Notes et référencesModifier