L'Écho de la Martinique

L'Écho de la Martinique
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Bi-hebdomadaire
Format 45 centimètres
Genre Généraliste, journal d'opinion
Prix au numéro 15 centimes de franc
Fondateur Hyacinthe Nicole, La Piquonne et Louis Ernoult
Date de fondation
Date du dernier numéro
Éditeur Imprimerie du journal L’Echo de la Martinique
Ville d’édition Saint-Pierre

Propriétaire Hyacinthe Nicole, La Piquonne et Louis Ernoult
Directeur de publication M. Langeron
Directeur de la rédaction Hyacinthe Nicole

L'Écho de la Martinique, Journal républicain, organe du parti ouvrier, est un journal français généraliste et d'opinion socialiste, publié à Saint-Pierre en Martinique du samedi jusqu'au dimanche .

HistoireModifier

L’Echo de la Martinique est fondé à Saint-Pierre le samedi par Hyacinthe Nicole, maire de Saint-Pierre, La Piquonne et Louis Ernoult, conseillers municipaux, qui se rendent, dans ce but, acquéreurs de l’imprimerie de l’Union Coloniale. Ce journal est publié à un rythme bi-hebdomadaire, le jeudi et le dimanche, et est vendu 15 centimes de franc. Il comprend quatre pages de 45 centimètres.

L’Echo de la Martinique disparaît lors de l'éruption de la montagne Pelée en 1902 qui rase la ville de Saint-Pierre et réduit ainsi l'émergence de la presse socialiste qui était basée à Saint-Pierre.

Contenu éditorialModifier

L'Echo de la Martinique est un organe de presse qui pourfend régulièrement les Békés dans ses articles.

En première page figurent les « Dépêches du câble », lesquelles s’étendent parfois jusqu’à la deuxième page.

OrganisationModifier

Directeur de publicationModifier

  • M. Langeron : -

Rédacteur en chefModifier

  • Hyacinthe Nicole : -

SiègeModifier

L'imprimerie du journal est située au no 5 de la rue Caylus à Saint-Pierre, dans le quartier du Mouillage.