Khaled El-Enany

égyptologue et homme politique égyptien
(Redirigé depuis Khaled El-Anany)

Khaled El-Enany (en arabe : خالد_العناني) est un égyptologue égyptien né en 1971 à Gizeh. Il est ministre des Antiquités depuis 2016 puis ministre du Tourisme et des Antiquités depuis décembre 2019.

Khaled El-Enany
Illustration.
Fonctions
Ministre du Tourisme et des Antiquités
En fonction depuis 23 mars 2016
(6 ans, 1 mois et 25 jours)
Président Abdel Fattah al-Sissi
Premier ministre Chérif Ismaïl
Moustafa Madbouli
Gouvernement Ismaïl, Madbouli
Prédécesseur Mamdouh Mohamed Eldamaty
Biographie
Date de naissance (50-51 ans)
Lieu de naissance Gizeh (Égypte)
Nationalité Égyptien
Diplômé de Université de Helwan
Université Paul-Valéry-Montpellier
Profession Égyptologue
Distinctions Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres

BiographieModifier

Jeunesse et étudesModifier

Khaled El-Enany[N 1] naît en 1971 à Gizeh (Égypte). Il fait ses études secondaires dans un établissement francophone, où il passe son baccalauréat en 1988[1].

Il intègre ensuite l'université de Helwan, où il étudie l'égyptologie dans le but de devenir guide touristique. Il commence à exercer ce métier au début des années 1990, tout en continuant à développer sa connaissance de l'Égypte antique afin de pouvoir répondre aux nombreuses questions des touristes. Après avoir obtenu une bourse, il décide de poursuivre ses études d'égyptologie en France, à l'université Paul-Valéry-Montpellier, expérience qui lui donne finalement envie de devenir égyptologue. Il y passe un DEA, ainsi qu'un doctorat en 2001, rédigeant une thèse sur la titulature des pharaons[1],[2],[3].

Carrière académiqueModifier

De retour en Égypte, Khaled El-Enany commence une carrière académique au sein de l'université de Helwan, devenant professeur d'égyptologie au sein du Département des guides touristiques (qu'il finira par diriger), puis au sein de la Faculté de tourisme et d'hôtellerie en 2011[3],[4].

Il enseigne également la langue et la culture de l'Égypte antique dans plusieurs universités à travers le monde, dont l'université de Palerme, l'université Paul-Valéry-Montpellier (professeur invité) et l'université de technologie de Brandebourg (en)[4].

Il fait en outre partie de plusieurs institutions scientifiques, étant notamment membre correspondant de l'Institut archéologique allemand (Berlin)[4], ainsi que chercheur associé et membre du conseil d'administration de l'Institut français d'archéologie orientale (Ifao)[3].

Carrière politiqueModifier

Le 23 mars 2016, Khaled El-Enany est nommé ministre des Antiquités au sein du gouvernement de Chérif Ismaïl[2],[4]. Il s'engage alors à poursuivre le travail de son prédécesseur Mamdouh Mohamed Eldamaty, à assainir les finances du Ministère, ainsi qu'à aider les jeunes archéologues et conservateurs de musées égyptiens à développer leurs compétences pour atteindre le niveau de leurs homologues étrangers[3].

Malgré des moyens limités, il réussit à financer la construction de nouveaux musées (Grand Musée égyptien, Musée national de la civilisation égyptienne) ainsi que la rénovation de plusieurs sites culturels importants (Palais du Baron Empain, Musée gréco-romain d'Alexandrie, temple juif d'Alexandrie)[1],[4],[5]. Ayant pour objectif de faire revenir les touristes étrangers en Égypte, refroidis après la révolution de 2011 et les attentats[5], il impose entre autres une plus grande rigueur sur les chantiers de fouilles[2], et fait régulièrement des conférences de presse pour promouvoir les nouvelles découvertes archéologiques[4]. Il souhaite également « combattre le terrorisme » en poussant la population égyptienne à s'intéresser davantage à son histoire, raison pour laquelle il crée un système de passes et réductions pour les écoliers, étudiants et seniors, une première dans l'histoire du Ministère[5].

Lors de la nomination du gouvernement de Moustafa Madbouli en 2018, il conserve son poste. Le domaine du « tourisme » est ajouté à son portefeuille lors du remaniement du 22 décembre 2019, où il succède à Rania Al-Mashat[6].

DistinctionModifier

PublicationModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Parfois orthographié Khaled Al-Anani ou Khaled El-Anany

RéférencesModifier

  1. a b et c Francine Guillou, « Khaled el-Enany, le très francophile ministre Égyptien », sur lejournaldesarts.fr,
  2. a b et c Aline Kiner, « Entretien exclusif avec le nouveau ministre des Antiquités égyptiennes », sur sciencesetavenir.fr,
  3. a b c d et e (en) Nevine El-Aref, « New Minister of Antiquities Khaled El-Enany vows to tackle budget gaps: Interview », sur english.ahram.org.eg,
  4. a b c d e et f (en) Ali Abu Dashish, « Who is Khaled Al-Anani. Minister of Antiquities & Tourism? », sur see.news, .
  5. a b et c Stéphanie Pioda, « La nouvelle ambition de l’Égypte », sur gazette-drouot.com, .
  6. « Égypte : Le parlement entérine un remaniement ministériel limité », sur fr.al-ain.com, .

Liens externesModifier