Khababash est un pharaon égyptien mal connu, qui règne de manière éphémère entre -338 et -336 en organisant une rébellion contre le pouvoir achéménide (XXXIe dynastie) en Égypte.

Khababash n'est connu que par quelques documents, moins de dix[1], et ne figure pas dans les listes de Manéthon. Un sarcophage d'Apis à Memphis est daté de l'an deux de son règne[2]. Khababash est surtout connu par la « stèle du satrape[3] » retrouvée au Caire vers 1870. Son texte relate comment Ptolémée Ier réitéra en -311 des dons de terres que Khababash avait faits antérieurement au sanctuaire de Bouto.

TitulatureModifier

Notes et référencesModifier

  1. Huß, 1994, compte sept ou huit attestations de son nom
  2. Huß, 1994
  3. Stèle référencée CG 22182

BibliographieModifier

  • S.M. Burstein, « Prelude to Alexander: The Reign of Khababash », Ancient History Bulletin, 14/4, 2000, p. 149-154.
  • Werner Huß, « Der rätselhafte Pharao Chababasch », Studi epigraphici e linguistici sul Vicino Oriente antico (SEL) 11, 1994, p. 97-112.