Kenneth Lewis Brown

anthropologue américain

Kenneth Lewis Brown, également appelé Kenneth L. Brown, est un anthropologue américain né en 1936[1] à Los Angeles[2].

BiographieModifier

Après avoir étudié à l'université de Chicago et obtenu un Ph.D (doctorat) en études islamiques à l'université de Californie à Los Angeles, en 1969, Kenneth Lewis Brown a notamment enseigné l'anthropologie sociale à l'université de Manchester au Royaume-Uni, de 1971 à 1992[3]. Fondateur et directeur de la revue Méditerranéennes, il vit actuellement à Marseille.

OuvragesModifier

  • (en) People of Salé : Tradition and Change in a Moroccan City, 1830-1930, Cambridge (Massachusetts), Harvard University Press, , 265 p. (ISBN 978-0-674-66155-4)
    Une traduction en français réalisée par Fernand Podevin et revue par Zakya Daoud, avec une préface de Mohamed Naciri, a été publiée en 2001 : Les Gens de Salé : Tradition et changement dans une ville marocaine de 1830 à 1930, Casablanca, Eddif, coll. « Essai », 322 p. (ISBN 9789981090538).
  • L'Irak de la crise au chaos : Chroniques d'une invasion, Paris, Ibis Press, , 321 p. (ISBN 978-2-910728-39-7)
    Préface de Stéphane Hessel.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Brown, Kenneth Lewis », bibliothèque de l'université Yale (consulté le 14 janvier 2013)
  2. (en) AP, « Magazine devoted to 'complexity of the Mediterranean’ », sur Apnewsarchive.com, (consulté le 14 janvier 2013)
  3. (en) « Kenneth L. Brown Collection », université de l'Arkansas (consulté le 14 janvier 2013)