Kate Lundy

politicien australien

Kate Alexandra Lundy, née le à Sydney, est une femme politique australienne.

Kate Lundy
Image dans Infobox.
Fonctions
Ministre des Sports
-
Mark Arbib (en)
Don Farrell (en)
Ministre de l'immigration et de la citoyenneté
-
-
Delegate to the Australian Constitutional Convention, 1998 (d)
2 -
Sénateur
Australian Capital Territory (d)
-
Bob McMullan (en)
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Site web

À l'âge de vingt ans, en 1987 elle adhéra au Parti travailliste, où elle fut élue déléguée au Conseil de la branche du Parti travailliste australien (ACT) et déléguée à la Conférence de la branche du Parti travailliste australien (ACT) à partir de 1988[1].

Premières responsabilitésModifier

 
Kate Lundy peu après son élection au Parlement.

Kate Lundy a quitté l'école sans avoir terminé sa 11e année pour aller travailler sur un chantier de construction sans ne rien dire à ses parents. Là, elle fut élue déléguée syndicale et débuta, ainsi un mandat syndicaliste au sein du Syndicat industriel des ouvriers du bâtiment[2].

Entrée au gouvernementModifier

En 1996, agée de 28 ans, Lundy devint la plus jeune femme du Parti travailliste australien à être élue au parlement fédéral, dans le collège des collège des sénateurs du Territoire de la capitale australienne [3].

Service parlementaireModifier

Au Sénat elle a remplacé Bob McMullan quand il fut nommé à la chambre basse lors de ces élections. Elle y fut élue au titre du Territoire de la capitale australienne en 1996, et réélue en 1998, 2001, 2004, 2007, 2010 et 2013, elle fut sénatrice chargée de trois ministères; ministre déléguée aux Affaires multiculturelles, délégué à l'Innovation et à l'Industrie et délégué à l'économie numérique [4]. Le , elle présenta sa démission.

Nominations parlementairesModifier

Membre du Conseil consultatif des archives australiennes du au . Le Kate Lundy élue a été nommé secrétaire parlementaire pour l'Immigration et la Citoyenneté ainsi que secrétaire parlementaire du Premier ministre et du Cabinet dans le cadre du deuxième ministère Gillard d'origine. Lors d'un remaniement ultérieur en , Lundy a été nommée ministre des Sports à la suite du départ à la retraite du sénateur Mark Arbib , et elle a également été nommée ministre des Affaires multiculturelles et ministre assistant le ministre de l'Industrie et de l'Innovation[5]. Le , dans le cadre du deuxième ministère Rudd, Lundy a conservé le portefeuille des affaires multiculturelles et a obtenu le portefeuille de ministre chargé de l'économie numérique. Don Farrell a été nommé ministre des Sports [6]

Détail des mandats et fonctions politiquesModifier

Fin des activités politiquesModifier

Le , Lundy a annoncé qu'elle ne se représenterait pas aux élections fédérales de 2016[7]. Elle a démissionné du Sénat le , et le lendemain, Katy Gallagher, la sixième Ministre en chef (Chief Minister) travailliste du Territoire de la capitale australienne (ACT) fut nommée pour la remplacer.

RécompensesModifier

Kate Lundy a été très active sur la question de la régulation d'Internet, en s'opposant à la fois à la politique du gouvernement de Howard et à celle de son propre parti dans ce domaine. Elle a été très active sur la question de la réglementation d'Internet, s'opposant à la fois à la politique du gouvernement John Howard et à celle de son propre parti dans ce domaine.

 
Sénatrice de l'ACT, Kate Lundy a assisté à la cérémonie d'ouverture de l'International Microsimulation Center University of Canberra le 30 août 2010.

En 2010, elle a remporté le Top 10 international des acteurs du changement dans le monde d'Internet et de la politique lors du 11e Forum mondial de la démocratie électronique qui s'est tenu à Paris, en France[8].

Kate Lundy est marraine du Canberra Rowing Club[9] et également de la Fondation Pearcey, une organisation australienne dédiée à rehausser le profil de l'industrie australienne des technologies de l'information et des télécommunications. La fondation a été créée en 1998 et porte le nom de Trevor Pearcey , un ingénieur australien qui a dirigé l'équipe qui a créé CSIRAC , le premier ordinateur numérique d'Australie et l'un des premiers au monde[10].

RéférencesModifier

  1. ACT Défense à Canberra
  2. « Senator Kate Lundy », sur Q&A, Australian Broadcasting Corporation (consulté le )
  3. Biographie de l'ancienne sénatrice Kate Lundy
  4. Deuxième ministère Rudd
  5. « Communications Minister, Stephen Conroy, gets promoted with more responsibilities », sur ARN, IDG Communications (consulté le )
  6. Wheeler Weekly Kate Lundy
  7. Clarissa Thorpe, « Canberra-based senator Kate Lundy to retire at next federal election », ABC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Changing the World of Internet and Politics Kate Lundy
  9. « About Us », Canberra Rowing Club (consulté le )
  10. « Pearcey Foundation », Pearcey.org.au, (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :