Katatonia

groupe de musique suédois
Katatonia
Description de cette image, également commentée ci-après
Katatonia en 2004. De gauche à droite : Jonas Renkse, Fredrik Norrman, Anders Nyström, Daniel Liljekvist, et Mattias Norrman.
Informations générales
Autre nom Decomposed, Entity, Melancholium
Pays d'origine Drapeau de la Suède Suède
Genre musical Doom metal, metal progressif[1], metal gothique, dark metal
Années actives Depuis 1991
Labels Peaceville, Avantgarde Music, No Fashion, Vic
Site officiel www.katatonia.com
Composition du groupe
Membres Jonas Renkse
Anders Nyström
Niklas Sandin
Daniel Moilanen
Roger Öjersson
Anciens membres Voir anciens membres

Katatonia est un groupe suédois de doom metal, originaire de Stockholm. Formé en 1991, le groupe est d'abord ancré dans le metal extrême, puis fait évoluer sa musique vers un metal plus posé et lyrique. Le groupe est considéré par la presse spécialisée comme l'un des plus influents de la scène metal suédoise[2].

HistoriqueModifier

Débuts (1991–1995)Modifier

Le groupe est formé en 1991 à Stockholm en Suède[2], et se lance avec Jhva Elohim Meth... The Revival, un premier EP se rapprochant du black metal mélancolique. À cette période, le groupe n'est qu'un duo composé de Jonas Renkse au chant et à la batterie, et de Blackheim à la guitare[2]. En 1993, le groupe enrichit sa formation[2], et fait paraître un album dans la même veine mais plus « produit » et moins instantané, Dance of December Souls, qui annonce un petit côté doom metal. L'album est enregistré entre le et le [3].

En 1995, Katatonia sort l'EP For Funerals to Come, est suivi par l'album Brave Murder Day dans une veine doom/black/death avec le chanteur d'Opeth au chant. Jonas Renkse perd sa voix au moment venu de la session d'enregistrement, et il est appelé à l'aide. Il contribue aussi à l'EP Sounds of Decay[4].

Continuité (1996–2011)Modifier

 
Anders Nystrom et Mattias Norrman, sur scène en 2005.

Par la suite, Katatonia s'oriente vers une autre direction. Jonas Renkse opte pour une voix claire et des compositions plus rock. Le premier CD à sortir sous cette forme est l'EP Saw You Drown, mais c'est Discouraged Ones, le [5], qui immortalise le nouveau choix de Katatonia.

Puis sortent les albums, Tonight's Decision, Last Fair Deal Gone Down, et Viva Emptiness (en 2003), où Katatonia opte encore pour un changement de style[6]. Les guitares se font très bruyantes et le chant détaché. Puis vient en 2006 l'album The Great Cold Distance. Le groupe considère ce dernier comme leur travail le plus dynamique de leur histoire et qui contient une certaine froideur menaçante : « Il est fait pour créer une distance entre tout et rien. » D'après Renkse, « la distance nécessaire pour voyager dans les couloirs de la frustration humaine. En écoutant cet album, l'on doit savoir qu'il ne va seulement aider qu'à augmenter la distance entre nous. C'est une vie tortueuse. Et c'est une bande son pour ça[7]. »

Pour la suite, Katatonia prévoit de sortir une compilation regroupant tous les EP et raretés, ainsi qu'un DVD[réf. nécessaire]. Le sort leur nouvel album Night Is the New Day[8]. Mickael Akerfledt (Opeth) dira de cet opus : « c'est probablement le meilleur album que j'ai écouté au cours des dix dernières années[réf. nécessaire]. » Peu après la sortie de l'album, Mattias et Fredrik décident de quitter le groupe fin 2009 pour des raisons personnelles[9]. Ils seront remplacés par Per Eriksson et Niklas Sandin.

Dead End Kings (2012–2013)Modifier

 
Katatonia en 2010.

Sur un article paru le sur le site officiel du groupe, Katatonia annonce son entrée en studio le pour débuter l'enregistrement de son prochain album dont la sortie est annoncée pour [10]. Le sur sa page Facebook, Katatonia révèle le nom du futur album ainsi que sa date de sortie[11]. Leur nouvel album, intitulé Dead End Kings, sort le en Europe, et le 28 aux États-Unis. Le , la formation met une chanson du nouvel album, Dead Letters, en ligne via leur page Facebook. Courant juillet, le groupe diffuse un extrait d'un autre morceau disponible sur YouTube intitulé Lethean.

Dethroned and Uncrowned (2014–2015)Modifier

Sur leur page Facebook, le groupe lance début 2013 une campagne afin de financer l'enregistrement de leur prochain album. Ce prochain opus, intitulé Dethroned and Uncrowned, sera composé des chansons de Dead End Kings complètement revisitées. L'album sort le , et atteint la 25e place des Billboard Top Heatseekers [12]. En 2014, le groupe tourne en soutien à l'album sous le slogan Unplugged and Reworked[13]. Le , Daniel Liljekvist annonce son départ, ce dernier ne pouvant plus s'investir dans le groupe compte tenu de sa situation financière[14],[15]. À la fin de 2014, le groupe publie un album live CD/DVD intitulé Last Fair Day Gone Night[16].

Pour les fans francophones du groupe à signaler l'étude de Nicolas Bénard et Robert Culat, Katatonia, sous un ciel de plomb (Camion Blanc, 2015) dans laquelle est présentée une monographie culturelle du groupe (première partie) et une analyse des paroles et thématiques avec une traduction française de toutes les paroles jusqu'à Dead End Kings (deuxième partie). En , Katatonia annonce la sortie d'un DVD intitulé Sanctitude pour le au label Kscope[17].

The Fall of Hearts (depuis 2016)Modifier

Après la sortie de Dead End Kings en 2012, Katatonia passe quatre ans à tourner. Quatre ans plus tard, en , le groupe annonce la sortie d'un nouvel album intitulé The Fall of Hearts. Cet album sera le premier à faire participer le nouveau batteur du groupe, Daniel « Mojjo » Moilanen et le guitariste Roger Öjersson (Tiamat)[18].

MembresModifier

Membres actuelsModifier

Anciens membresModifier

  • Guillaume Le Huche – basse (1993–1994)
  • Kristian Poock – guitare (1993)
  • Fredrik « North » Norrman – guitare (1994, 1996–2009), basse (1997, 1999)
  • Mikael Oretoft – basse (1997–1998)
  • Mattias « Kryptan » Norrman – basse (1999–2009)
  • Daniel Liljekvist – batterie, percussions (1999–2014)
  • Per « Sodomizer » Eriksson – guitare rythmique, guitare solo (2009–2014)

Membres de sessionModifier

  • Dan Swanö – clavier, chant (1992–1993), batterie en studio (1999)
  • Mikael Åkerfeldt – guitare (1993–1994), chant (1996–1997)
  • Kennet Englund – batterie (1996)
  • Bruce Soord – guitare, chant (2014)
  • Tomas Åkvik – guitare (2014)
  • Daniel Moilanen – batterie (2014)

ChronologieModifier

DiscographieModifier

Albums studioModifier

Albums live et EPModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Katatonia Brave Murder Day », sur Decibel Magazine (consulté le ).
  2. a b c et d (en) Chris True, « Katatonia Bio » (consulté le ).
  3. (en) Eduardo Rivadavia, « Dance of December Souls », sur AllMusic (consulté le ).
  4. (en) Eduardo Rivadavia, « Sounds of Decay », sur AllMusic (consulté le ).
  5. (en) William York, « Discouraged Ones », sur AllMusic (consulté le ).
  6. (en) William York, « Tonight's Decision », sur AllMusic (consulté le ).
  7. (en) « Katatonia "We Can Never Go Away From The Darkness!" », sur metalglory.de (consulté le ).
  8. (en) Phil Freeman, « Night Is the New Day », sur AllMusic (consulté le ).
  9. (en) « The Norrman Brothers Leave Katatonia », sur Angry Metal Guy, (consulté le ).
  10. MightyFireLord, « Katatonia : Un nouvel album pour 2012 », (consulté le ).
  11. (en) « Katatonia return with new album 'Dead End Kings' », sur music-news.com, (consulté le ).
  12. (en) « Dethroned & Uncrowned », sur AllMusic (consulté le ).
  13. (en) « Sanctitude Review », sur Blabbermouth.net (consulté le ).
  14. (en) « Katatonia Drummer Leaves Band Due to Financial Reasons », sur musicreview.co.za, (consulté le ).
  15. (en) « Drummer DANIEL LILJEKVIST Quits KATATONIA So He Can Concentrate On His Family And 'Normal Job' », sur Blabbermouth, (consulté le ).
  16. (en) « CD/DVD Review: KATATONIA Last Fair Day Gone Night », sur Metal Injection, (consulté le ).
  17. (en) « KATATONIA To Release 'Sanctitude' DVD, Blu-Ray », sur Blabbermouth.net, (consulté le ).
  18. (en) « KATATONIA To Release 'The Fall Of Hearts' Album In May », sur Blabbermouth.net, (consulté le ).
  19. (en) « Katatonia – An Evening With..... », sur kililive.com (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :