Kasongo

Maniema
Kasongo
Brooklyn Museum 22.817 Female Figure with Medicinal Charge (Musinju).jpg
Figure féminine (Culture Kasongo)
Géographie
Pays
Province
Subdivision
Altitude
640 m
Coordonnées
Démographie
Population
55 118 hab.
Identifiants
TGN

Kasongo est une localité[1], chef-lieu du territoire éponyme de la province du Maniema en République démocratique du Congo.

GéographieModifier

Elle est située la route nationale RN2 et à l'extrémité de la route nationale RN31 à 235 km au sud du chef-lieu provincial Kindu. Elle se trouve à une dizaine de kilomètres du cours de la rivière Lualaba.

Avant le milieu du XXe siècle la route transcontinentale partant de Juba au Soudan vers Le Cap en Afrique du Sud passait par Kasongo en venant de Bukavu, puis se dirigeait vers Kamina puis poursuivait vers Le Cap.[2].

HistoireModifier

Le 17 octobre 1876, c'est la rivière Lwama que l'explorateur Stanley emprunta pour atteindre le Lualaba lors de sa traversée de l'Afrique d'Est en Ouest (de 1874 à 1877). Satisfait d'avoir trouvé le Lualaba, Stanley poursuit son expédition en passant par Kasongo (proche du village de Tubanda). Il y rencontre un groupe d'Arabes parmi lesquels se trouvait Tippo Tip, trafiquant d'esclave et d'ivoire important. Ce dernier accepta de l'aider à poursuivre sa route vers l'endroit « où la rivière tourne une fois pour toute vers l'est ou vers l'ouest ». [3].

Une importante mission catholique (Tongoni-Kasongo St Charles) des Pères Blancs était édifiée à la fin du XIXe siècle sur l'emplacement de l'ancien Kasongo. C'est là que furent assassinés par Sefu bin Hamid, le , le lieutenant Joseph Lippens et le sergent Henri-Auguste De Bruyne. Leurs tombes ornèrent le cimetière de la mission.[4]

En 1898, lors de la révolte des Batetela une partie des combats entre les révoltés et les forces de l'EIC eurent lieu à Kasongo [5].

La ville et sa région payèrent un lourd tribut en nombre de morts et en destruction lors de la deuxième guerre du Congo de 1998 à 2002 [6].

AdministrationModifier

Chef-lieu territorial de 10 605 électeurs enrôlés pour les élections de 2018, elle a le statut de commune rurale de moins de 80 000 électeurs et compte 7 conseillers municipaux en 2019[7].

PopulationModifier

Le recensement date de 1984[8],[9].

Évolution démographique
1984 2004 2012
27 13847 14956 877

ÉconomieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Geonames, 213940 : Kasongo
  2. Guide du voyageur au Congo Belge et au Ruanda-Urundi, Édité par l'Office du tourisme, Bruxelles, 1951, p. 444
  3. James L. Newman, Stanley, Entre Couronne et Empire, Bruxelles, Luc Pire, (ISBN 2-87415-583-7), p. 148
  4. Guide du voyageur au Congo Belge et au Ruanda-Urundi, Édité par l'Office du tourisme, Bruxelles, 1951, p. 443
  5. Armand Henri Sterckx Sterckx Armand Henri.
  6. (en) John Donnelly, « Congo rising from chaos, isolation » [archive du ], The Boston Globe, (consulté le )
  7. CENI, Répartition des sièges pour les élections, p.33, 2018
  8. OCHA FISS, Democratic republic of the congo major cities, 6 septembre 2018
  9. Sauvegarde de :Word Gazetteer, 2013