Ouvrir le menu principal
Kanté Facelli
Naissance Drapeau de la Guinée Guinée
Activité principale Vocaliste, arrangeur et guitariste

Kanté Facelli est un vocaliste, arrangeur et guitariste guinéen[1].

Sommaire

BiographieModifier

Kanté Facelli fait partie de la troupe Ensemble Fodéba-Facelli-Mouangué formée en 1948 à Paris par Fodéba Keïta[2], renommée Théâtre Africain de Keïta Fodéba en 1949 puis Les Ballets Africains de Keïta Fodéba en 1950, avant d'être rebaptisée Les Ballets Africains de la République de Guinée à l’indépendance du pays en 1958[3]. Il est directeur artistique des Ballets africains en 1959 et 1960.

Il est de la même famille que Mory Kanté[4].

Il meurt lors d'un accident d'avion aux environs du Maroc au retour d'une tournée[5].

L'artiste béninois G. G. Vikey lui rend hommage avec le titre éponyme Kante Facelli dans son album Chantre de la négritude et sa guitare africaine de 1976.

DiscographieModifier

  • Kanté Facelli et son Ensemble de Folklore Africain (1950)

RéférencesModifier

  1. Clarisse Juompan-Yakam, « Ballets africains : quand la Guinée abandonne ses danseurs », sur http://www.jeuneafrique.com, (consulté le 2 mars 2019)
  2. Sayouba Traoré, « Les grandes voix de l'Afrique - Keïta Fodéba : du merveilleux au tragique », sur http://www.rfi.fr, (consulté le 2 mars 2019)
  3. Nago Seck, « Les Ballets Africains de Keïta Fodéba », sur http://www.afrisson.com, (consulté le 2 mars 2019)
  4. Florent Mazzoleni, L'épopée de la musique africaine : Rythmes d'Afrique atlantique, Hors Collection, , 159 p. (ISBN 978-2-258-07615-0), page 47
  5. Frank Tenaille, Le swing du caméléon : Musiques et chansons africaines, 1950-2000, Actes Sud, , 315 p. (ISBN 9782742726431), page 47

Voir aussiModifier