Sikyong

(Redirigé depuis Kalon Tripa)

Sikyong
Dirigeant de l'Administration centrale tibétaine
Image illustrative de l’article Sikyong
Emblème officiel du gouvernement tibétain en exil

Image illustrative de l’article Sikyong
Titulaire actuel
Penpa Tsering
depuis le 27 mai 2021

Création
Titre Chef de l'Administration centrale tibétaine
Résidence officielle Kashag, Dharamsala, Drapeau de l'Inde Inde
Site internet http://www.tibet.net

Le sikyong est le chef du Kashag, ou conseil ou cabinet des ministres du gouvernement tibétain en exil.

HistoireModifier

La fonction de kalon tripa, ou premier ministre tibétain, est créée en 1907. Il est subordonné à l'autorité du dalaï-lama[1], lequel est le chef de l’État[2].

À partir de 2001, il est élu au suffrage universel par les Tibétains en exil. Le mandat est de cinq ans, renouvelable une seule fois[3]. Depuis lors, les ministres, membres du Kashag, sont nommés par le Kalon Tripa qui en est le président.

Le , le professeur Samdhong Rinpoché est élu Premier ministre du gouvernement tibétain en exil. C'est la première fois que le Premier ministre est choisi au suffrage direct, à la suite des réformes annoncées par le dalaï-lama la même année. Il est réélu en 2006 par la diaspora tibétaine. Le dalaï-lama le nomme officiellement « kalon tripa du 13e Kashag ».

Lobsang Sangay est élu Premier ministre le . Il prête serment le suivant.

En , sur décision du parlement tibétain en exil, ce titre est remplacé par celui de sikyong qui signifie dirigeant politique tibétain[4].

Le , Lobsang Sangay est réélu pour un deuxième et dernier mandat. Le , Penpa Tsering est élu nouveau sikyong et prête serment le suivant.

Notes et référencesModifier

  1. The Charter of Tibetans in-Exile, Article 20, de la Charte des Tibétains en exil
  2. The Charter of Tibetans in-Exile, Articles 19, 30, & 31. de la Charte des Tibétains en exil
  3. Tenzin Lekshay, Kalon Tripa's election: Crucial time of our history, sur le blogue Enjoying Snow Lion and a Dragon, July 17, 2009 : « Since the exile charter commissioned only two terms for an individual to be Kalon Tripa, the incumbent Kalon Tripa will relegate the post to his successor (...) ».
  4. (en) Tibetan Parliament changes 'Kalon Tripa' to 'Sikyong', Phayul.com, 20 septembre 2012

Liens externesModifier