Kadambini Ganguly

médecin indienne

Kadambini Ganguly ( - ) est une médecin et militante politique indienne. Elle est l'une des deux premières indiennes diplômées de l'université de Calcutta en 1882, avec Anandi Gopal Joshi. Elle est diplômée de la faculté de médecine en 1886.

Kadambini Ganguly
Image dans Infobox.
Kadambini Ganguly
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
CalcuttaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
কাদম্বিনী গঙ্গোপাধ্যায়Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Dwijendranath Basu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Dwarkanath Ganguly (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

BiographieModifier

Kadambini Basu naît à Bhagalpur, dans l'actuel État de Bihar, où son père, Brajakishore Basu, militant du Brahmo Samaj, dirige une école[1]. On sait peu de choses sur sa mère. Elle fait ses études secondaires au Banga Mahila Vidyalaya, dont son oncle maternel, Monomohun Ghose (en) est l'un des fondateurs[1]. Elle réussit l'examen d'entrée à l'université de Calcutta et suit les cours du Bethune College, dont elle est diplômée en 1883, en même temps que Chandramukhi Basu, devenant les premières étudiantes diplômées de l'université en Inde[2]. Elle s'inscrit à la faculté de médecine en 1883 et épouse la même année Dwarakanath Ganguly (1844–1898) son ancien professeur de lycée, devenu veuf, qui encourage sa carrière médicale, le couple a deux enfants[1]. Elle obtient son diplôme de médecine en 1886 et est nommée médecin au Lady Dufferin Medical College en 1988[1].

Le Congrès national indien est fondé en 1885, et elle est l'une des six femmes déléguées au congrès de Bombay en 1889, et elle prend la parole l'année suivante au congrès de Calcutta. Sa carrière lui vaut des attaques de la part d'hindous orthodoxes, relayées dans le journal conservateur, finalement condamné pour diffamation en 1891, tandis que le journal brahmane libéral Indian Messenger prend sa défense[1].

Elle poursuit sa formation médicale en 1892 et obtient les certifications médicales du Royal College of Physicians of Edinburgh (LRCP), Royal College of Physicians and Surgeons of Glasgow (LRFPS) et Dublin (DFPS).

Elle meurt le [1].

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Malavika Karlekar, « Ganguly [née Basu], Kadambini (c. 1862–1923) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (lire en ligne).
  2. Selon Subodh Chandra Sengupta et Anjali Bose, ces jeunes femmes seraient les premières diplômées de l'Empire britannique (Sansad Bangali Charitabhidhan, Vol I, p. 152,). L'Encyclopédie canadienne considère pour sa part que la première étudiante diplômée de l'Empire britannique est la Canadienne Grace Annie Lockhart, en 1875, (cf. Grace Annie Lockhart)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Malavika Karlekar, « Anatomy of a change: Early Women Doctors », India International Centre Quarterly, vol. 39, nos 3-4,‎ 2012-2013, p. 95-106 (lire en ligne, consulté le 16 décembre 2020).
  • Malavika Karlekar, « Ganguly [née Basu], Kadambini (c. 1862–1923) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (lire en ligne).  .
  • (en) David Kopf, The Brahmo Samaj and the Shaping of the Modern Indian Mind, Princeton, N.J., Princeton University Press, , 399 p. (ISBN 0-691-03125-8, lire en ligne)
  • (bn) Sengupta, Subodh Chandra and Bose, Anjali (dir.), Sansad Bangali Charitabhidhan (dictionnaire biographique), p. 79-80, (1976/1998), (ISBN 81-85626-65-0)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier