Ouvrir le menu principal

L'acteur Kuniyoshi Utagawa

Les Kabuki Jūhachiban (歌舞伎十八番?), ou « Dix-huit meilleures pièces kabuki », sont un recueil de pièces du répertoire kabuki fortement associées à la lignée Ichikawa Danjūrō d'acteurs depuis leurs premières. Ces œuvres, considérées comme des représentations de référence du style aragoto dans le répertoire[1], ont été choisies et réunies sous le titre « Les dix-huit » par l'acteur Ichikawa Danjūrō VII (1800-1832). Les Danjūrō continuent depuis à dominer les premiers rôles et l'impression et la production de ces pièces.

Shibaraku, Narukami, Sukeroku, Ya-no-Ne et Kanjinchō sont toujours considérées comme parmi les plus grandes de toutes les pièces kabuki et sont représentées au moins une fois par an, souvent à l'occasion de shūmei, cérémonies de baptêmes de bon augure lors desquelles les acteurs qui reçoivent de nouveaux noms, en particulier ceux qui reçoivent le nom illustre « Ichikawa Danjūrō », se produisent dans ces grandes pièces fortement associées à cette lignée.

Alors que le nombre de pièces contenues dans le Kabuki Jūhachiban se monte à 18, ce nombre, avec d'autres nombres avec un huit tels que 80 et 88, est symbolique de la notion générale d'« un grand nombre ».

Un Shin-Kabuki Jūhachiban (« Nouvelles dix-huit meilleurs pièces kabuki ») a été collationné par l'acteur Ichikawa Danjūrō IX au cours de l'ère Meiji, représentant ses pièces favorites, dont beaucoup sont particulièrement représentatives du kabuki de l'ère Meiji.

Des dix-huit pièces originales, dix ou onze seulement sont considérées comme étant encore régulièrement jouées, même si certaines sont représentées beaucoup moins souvent que les autres.

Sommaire

Les dix-huitModifier

* Ces pièces sont généralement considérées comme n'étant plus jouées (disparues du répertoire); Toutefois, des reprises sont faites tandis que par ailleurs certaines de ces pièces considérées comme faisant encore partie du répertoire peuvent être représentées mais que très rarement.

Notes et référencesModifier

  1. Nussbaum, Louis Frédéric et al. (2005). Kabuki Jūhachiban sur Japan Encyclopedia, p. 442. sur Google Livres

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier