Kūkaniloko

Reine hawaïenne

Kūkaniloko[1] est une femme de la noblesse hawaïenne qui fut reine (en hawaïen Aliʻi Wahine) de l’île d'Oahu dans l'archipel d'Hawaï au XVIe siècle.

Kūkaniloko
Fonction
Reine
Oahu
XVIe siècle-
Kūkaniloko
Titre de noblesse
Reine (Oahu)
Prédécesseur
Piliwale (en)
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Chef de tribuVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Piliwale (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Paʻakanilea (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

BiographieModifier

Kūkaniloko est née sur l’île d'Oahu et est la fille du roi Piliwale et de son épouse la reine Paʻakanilea. Elle a une sœur qui s'appelle Kohipalaoa[2]. Après la mort de son père, Kūkaniloko devient la première femme à diriger la totalité de l'île de O'ahu (d'autres femmes avaient été des dirigeantes mais seulement sur des petites portions de O'ahu).

Kūkaniloko se marie avec un homme nommé Luaia[3] qui est le chef de l'île de Maui. Ils ont eu au moins une fille[4], Kalaʻimanuʻia[5], qui deviendra reine après la mort de sa mère[6],[7].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kūkaniloko » (voir la liste des auteurs).
  1. She was probably named after the god called .
  2. Johannes C. Andersen. Tuttle Publishing, 2012. Myths & Legends of the Polynesians. "Piliwale had two daughters, but no son."
  3. Kamakau, Samuel Mānaiakalani, Ka Nupepa Kuokoa (newspaper). 1865. "Ka Moolelo O Hawaii Nei".
  4. It is possible that Kūkaniloko and her spouse also had a son named Kauhimakapaweo.
  5. P. Grimshaw, K. Holmes, M. Lake (2001). Women's Rights and Human Rights: International Historical Perspectives. P. 77.
  6. Fornander, Abraham (circuit judge of Maui), An Account of the Polynesian Race: Its Origin and Migrations. Trubner & Company, Ludgate Hill, London (1880)/Rutland, VT: Charles E. Tuttle Company, 1969., p. 274.
  7. Kamakau, Samuel Mānaiakalani, Ka Nupepa Kuokoa (newspaper). 1865. "He Mau Olele Mua No Ka Mookuauhau o Kamehameha I".

Article connexeModifier

Liens externesModifier