Julia Wertz

auteure de bandes-dessinées et exploratrice urbaine

Julia Wertz, née le à San Francisco, est une dessinatrice de bande dessinée américaine[1].

Julia Wertz
Julia wertz.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

BiographieModifier

Julia Wertz a commencé sa carrière en publiant The Fart Party, chez Atomic Book, en deux volumes en 2007 et 2009. Il s'agit d'une compilation de ses bandes-dessinées postées sur son site depuis 2004. En 2010, Random House publie Drinking at the Movies (Whiskey and New York dans sa traduction française, publié chez Altercomics en 2011), qui est son premier roman graphique. Ce dernier a été nommé en 2011 aux Eisner Awards, dans la catégorie de la meilleure publication humoristique. Elle y détaille son histoire, lorsqu'elle a déménagé à New York, à travers un humour cynique[2]. L'ouvrage traite différents thèmes, comme l'alcoolisme[3], l'addiction aux drogues et le repli sur soi[4]. Elle publie plus tard The Infinite Wait (L'Attente Infinie dans sa traduction française, publié chez L'Agrume en 2015)[5].

De 2010 à 2012, Julia Wertz a fait partie du studio Pizza Island[6], aux côtés des dessinateurs Sarah Glidden, Lisa Hanawalt, Domitille Collardey (en), Karen Sneider, Kate Beaton et Meredith Gran (en).

Elle travaille aussi en tant qu’illustratrice pour The New Yorker[7], Harper's Magazine, Time Out New York, et Medium.

En 2017, elle publie Tenements, Towers and Trash, un ouvrage retraçant l'histoire d'éléments peu connus du folklore ou de l'architecture new-yorkais[8],[9].

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Cette gamine est devenue l'une des dessinatrices les plus trash d'Amérique », sur ChEEk Magazine, https://plus.google.com/103060962078020390201 (consulté le 3 novembre 2015)
  2. Meg Lemke, « Staying Out of Trouble: An Interview with Julia Wertz », (consulté le 3 novembre 2015)
  3. « L’abus d’alcool, c’est bon pour la BD ? », sur Pop-up (consulté le 3 novembre 2015)
  4. « To the Comic Drawn », sur NYMag.com (consulté le 3 novembre 2015)
  5. « Julia Wertz, karma éthylique », sur Libération.fr (consulté le 3 novembre 2015)
  6. (en) « Pizza Island », sur New York Magazine
  7. « Julia Wertz », sur The New Yorker (consulté le 3 novembre 2015)
  8. (en-US) Parul Sehgal, « A Graphic Novelist’s Passionate Anatomy of New York », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 20 décembre 2017)
  9. (en) « 'Tenements, Towers & Trash' Brings Clean Lines To The City Of Failure », NPR.org,‎ (lire en ligne, consulté le 20 décembre 2017)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier