Juan Antonio Pezet

Juan Antonio Pezet
Illustration.
Portrait du général Juan Antonio Pezet.
Fonctions
Président de la République péruvienne

(2 ans, 6 mois et 28 jours)
Vice-président Pedro Diez Canseco
Président du Conseil Juan Antonio Ribeyro Estada
Manuel Costas Arce
José Allende
Manuel Ignacio de Vivanco
Pedro José Calderón
Prédécesseur Miguel de San Román
Successeur Pedro Diez Canseco
Vice-président de la République péruvienne

(5 mois et 10 jours)
Président Miguel de San Román
Successeur Pedro Diez Canseco
Président du Conseil des ministres du Pérou

(2 ans, 1 mois et 27 jours)
Chef de l'État Ramón Castilla
Prédécesseur Miguel del Carpio y Melgar
Successeur Juan Antonio Ribeyro Estada
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Lima
Date de décès (à 69 ans)
Lieu de décès Chorrillos (Lima)
Nationalité Péruvienne

Juan Antonio Pezet
Présidents du Conseil des ministres du Pérou
Présidents de la République péruvienne

Juan Antonio Pezet y Rodríguez de la Piedra, né le à Lima (Pérou) et mort le dans le district de Chorrillos à Lima, est un militaire et homme d'État péruvien.

Il est le président de la République du Pérou, du au .

BiographieModifier

Il est le fils de Joseph Pezet Monel, médecin, journaliste, écrivain et parlementaire, un des héros de l'indépendance du Pérou. Son grand-père français, Antoine Pezet Eustache, est arrivé à Lima en 1765.

Colonel d'un bataillon de francs-tireurs, Juan Antonio Pezet soutient en 1835 les actions de Agustín Gamarra contre la Confédération péruvio-bolivienne, ce qui lui vaut d'être banni quelque temps. À son retour, il est nommé préfet de Lima, puis participe au putsch de Vivanco. Il est blessé, fait prisonnier, mais finalement amnistié. En 1848, il est général en chef de la région Sud et préfet de Moquegua.

En 1862, il est élu premier vice-président du général San Román et accède constitutionnellement à la présidence de la République le après la mort de ce dernier. Au cours de son mandat, les difficultés de l'Espagne aboutissent à l'occupation des îles Chincha le . L'accord qu'il négocie le avec l'escadre espagnole est jugé infamant pour l'honneur péruvien. Un soulèvement s'ensuit et Pezet démissionne le et se retire à Richmond en Angleterre.

Il retourne dans son pays en 1871 et vit à Chorrillos jusqu'à sa mort.

SourceModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier