Ouvrir le menu principal

Joseph-Romain Joly

capucin, membre de l'académie des Arcades à Rome, polygraphe
Joseph-Romain Joly
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Ordre religieux
Membre de

Joseph-Romain Joly est un religieux capucin et homme de lettres français, né à Saint-Claude (Jura) le et mort à Paris le .

BiographieModifier

Il entre en religion chez les Capucins de Pontarlier en 1732 ; il devient en 1754 bibliothécaire des Capucins du Marais à Paris.

Il est l'auteur de nombreux écrits, en poésie, littérature, science et histoire.

ŒuvresModifier

Parmi ses nombreux écrits, on trouve :

  • Le Diable cosmopolite, poème (Paris, 1760, in-8°), satire dirigée contre les philosophes ;
  • Lettres sur les spectacles, à Mlle Clairon (Paris, 1762, in-8°) ;
  • Histoire de la prédication (Paris, 1767, in-12) ;
  • Conférences pour servir à l'instruction du peuple (Paris, 1771, 3 vol. in-12) ;
  • Le Phaéton moderne, poème (Paris, 1772, in-80), satire contre Voltaire ;
  • Dictionnaire de la morale philosophique (Paris, 1772, 2 vol, in-8°) ;
  • La Franche-Comté ancienne et moderne (Paris, 1779, in-12) ;
  • La Géographie sacrée et les Monuments de l'histoire sainte (Paris, 1784) :
  • Aventures de Mathurin Bonice, premier habitant de l'île de l'Esclavage, premier ministre du roi Zanfara (Paris, 1783, 1 vol. in-12), roman moral ;
  • L'Égyptiade ou Voyage de saint François d'Assise à la cour du roi d'Égypte, poème épique en 12 chants (Paris, 1786, in-12) ;
  • Théologie abrégée ou Sommaire de la doctrine chrétienne (Paris, 1790, 2 vol. in-12) ;
  • Placide, tragédie chrétienne en cinq actes et en vers (Paris, 1790, in-12) ;
  • L'Ancienne géographie universelle comparée à la nouvelle (Paris 1801 2 vol. in-8°, avec 1 atlas in-4°).

Le père Joly a publié, en outre, des articles et des poésies dans L'Année littéraire et le Mercure de France, et il a édité l’Histoire critique et apologétique de l'ordre des chevaliers du Temple, par le père Lejeune (Paris, 1789, 2 vol. in-40).

SourcesModifier

  • Charles Weiss, « Joseph Romain Joly », dans Biographie universelle, ou Dictionnaire historique,  ; notice rédigée d'après un manuscrit conservé à la bibliothèque municipale de Besançon, Notice touchant la vie et les ouvrages... du R. P. Joseph Romain Joly, prêtre, capucin de Paris, ancien bibliothécaire de son ordre Lire en ligne.
  • Grand dictionnaire universel du XIXe siècle
  • Émile Fourquet, « Joseph Romain Joly », dans Les Hommes célèbres et les personnalités marquantes de Franche-Comté, Besançon, Sequania, , p. 168.
  • « Josephus-Romanus à Saint-Claude », dans Lexicon capuccinum (1525-1950), Rome, , p. 854.
  • « Joseph Romain Joly », dans Dictionnaire des lettres françaises. Le XVIIIe siècle, Paris, Arthème Fayard, , p. 590-591.
  • Alain Mothu, « Un critique tardif du "De tribus impostoribus" : le capucin Joseph Romain Joly », La Lettre clandestine, no 13,‎ , p. 279-309 ; contient p. 287-309 l'édition de la Lettre à M** sur le livre des trois imposteurs de Joly.
  • François Moureau et Robert Favre, « Joseph Romain JOLY (1715-1805) », sur Dictionnaire des journalistes.

Liens externesModifier