Ouvrir le menu principal

Josef Hügi

footballeur suisse

Seppe Hügi
Image illustrative de l’article Josef Hügi
Biographie
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance
Lieu Riehen (Suisse)
Décès (à 65 ans)
Lieu Bâle (Suisse)
Taille 1,73 m (5 8)
Période pro. 19481965[réf. souhaitée]
Poste Attaquant
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1948-1962Drapeau : Suisse FC Bâle320 (244)
1962-1963Drapeau : Suisse FC Zurich?? (?)
1963-1964Drapeau : Suisse FC Porrentruy?? (?)
1964-1965Drapeau : Suisse FC Laufen?? (?)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1951-1960Drapeau : Suisse Suisse034 (23)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Josef Hügi, né le à Riehen et mort le à Bâle, est un joueur de football suisse.

BiographieModifier

Surnommé « Seppe » ou « Sepp », voire « Hügi II » pour le différencier de son frère Hans, ou encore « Goldfiessli », Josef Hügi naît le à Riehen[1],[2]. Fidèle au FC Bâle durant 14 saisons, il remporte un titre de champion en 1953, ainsi que trois titres de roi des buteurs du championnat entre 1952 et 1954[1]. Après 320 matchs de championnat et 244 buts pour le club bâlois[2], il rejoint le FC Zurich, puis le FC Porrentruy et enfin le FC Laufon[2].

Il est le deuxième meilleur buteur de l’histoire de la ligue nationale derrière le Genevois Jacky Fatton[3].

Sélectionné à 34 reprises en équipe nationale, il participe notamment à la Coupe du monde de 1954 à domicile, finissant deuxième au classement des buteurs derrière le Hongrois Sándor Kocsis. Le , devant 45 000 spectateurs lors d’un match contre la France au stade Saint-Jacques de Bâle, il marque consécutivement cinq des 23 buts qu’il a inscrits en équipe de Suisse[3].

Il meurt le à l’hôpital cantonal de Bâle, des suites d’une hémorragie cérébrale[3].

PalmarèsModifier

  • 1952 : meilleur buteur du Championnat de Suisse, avec 24 buts.
  • 1953 : champion suisse avec le FC Bâle
  • 1953 : meilleur buteur du Championnat de Suisse, avec 32 buts.
  • 1954 : meilleur buteur du Championnat de Suisse, avec 29 buts.

Clubs successifsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b si, « Une légende suisse disparaît », L'Impartial,‎ , p. 9.
  2. a b et c (de) si, « Josef « Seppe » Hügi gestorben », Walliser Bote,‎ , p. 19 (lire en ligne, consulté le 27 mai 2019).
  3. a b et c « Sepp Hügi: mort d’une légende », Le Matin,‎ , p. 21.

Liens externesModifier