John Ingram (graveur)

John Ingram
Naissance
Décès
 ?
?
Activité
Maître

John Ingram (1721 - 1772 ?) est un graveur britannique qui a fait carrière en France.

BiographieModifier

Ingram est né en 1721 à Londres où il commence à pratiquer son art. En 1755, il arrive à Paris, et semble s'y installer définitivement. Il intègre l'atelier de Jacques-Philippe Le Bas. Il est à la fois aquafortiste et buriniste[1]. Il est possible qu'il travaille alors aux côtés de son compatriote Thomas Major.

Il a exécuté un certain nombre de plaques d'après François Boucher, a travaillé en société avec Charles-Nicolas Cochin et Jacques-Nicolas Tardieu, notamment sur une série de figures allégoriques relative aux sciences[2].

Il contribue à l'illustration d'ouvrages, comme les Procès verbaux de l'Académie royale des sciences[2].

S'il est encore actif en 1767, le Oxford Dictionary of National Biography estime sa date de décès à l'année 1772[1].

Quelques œuvresModifier

 
La Jeune Ménagère, eau-forte d'après Boucher (New York, MET).
  • La Jardinière, La Bouquettière Fanchonette, La Marchande d'œufs, La Jeune ménagère, Le Savoyard avec sa marmotte, La Vendeuse de scéléry, cahier de 6 pièces d'après François Boucher[3].
  • La Bonne Mère, L'École domestique, La Crêmière, La Quêteuse de grand chemin, d'après le même[3].
  • L'eau-forte de la vignette de Boucher pour Cythère assiégée opéra comique de Favart, terminée par Cochin, in-8.
  • Figures allégoriques, d'après La Joue, 12 pièces gravées avec Cochin et Tardieu[3].
  • Projet de tombeau de M. le baron de Bezenval, d'après Meissonnier.
  • Décoration de la grande illumination faite à Versailles à l'occasion du second mariage du Dauphin, le , eau-forte par Cochin.
  • Vignette de la dédicace des Éléments de fortifications de Le Blond : le Dauphin instruit par Minerve, d'après Cochin, 1759, in-12[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Ingram, John », sur oxfordindex.oup.com (consulté le ).
  2. a et b (en) Lionel Henry Cust, « Ingram, John (DNB00) », sur Dictionary of National Biography, (consulté le ), p. 15.
  3. a b c et d Les graveurs du dix-huitième siècle.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :