John Biddulph

John Biddulph
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Robert Biddulph (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Robert Biddulph
Michael Biddulph (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Armes
Bengal Army (en), Indian Staff Corps (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Grade militaire
Conflit

Le colonel John Biddulph, né le à Londres et mort le à Grey Court (Londres), est un officier, explorateur, naturaliste et écrivain britannique.

BiographieModifier

Il travaille pour le gouvernement britannique en Inde et y est témoin de la révolte des cipayes en 1857. Envoyé en mission à Yarkand, il y accompagne Douglas Forsyth et Ferdinand Stoliczka (1873-1874) et explore le Baltistan. Il sert ensuite comme colonel dans le cachemire (1877-1881)[1].

Il écrit plusieurs livres sur ce pays et sur l’histoire de la présence britannique, dont des biographies de Stringer Lawrence (1697-1775) et de Joseph François Dupleix (1697-1763). Ses livres et son Tribes of the Hindoo Koosh servent de références à plusieurs articles de la onzième édition de l’Encyclopædia Britannica. Il est l’un des correspondants de l’ornithologue Allan Octavian Hume (1829-1912) durant son séjour à Gilgit en 1877. En 1892, il est le résident (British Resident) à Gwalior, la capitale d’une province princière de l’Inde.

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Alexandre Tarrieu, Dictionnaire des personnes citées par Jules Verne, vol. 1 : A-E, éditions Paganel, 2019, p. 106

Liens externesModifier