Johannes Warnardus Bilders

peintre néerlandais

Johannes Warnardus Bilders, né le à Utrecht et mort le à Oosterbeek, est un peintre paysagiste néerlandais; il est le père de Gerard Bilders (1838-1865) et un précurseur de l'École de La Haye raison de ses liens avec HW Mesdag, Jozef Israëls, Willem Roelofs, sa future épouse Marie Bilders-van Bosse et d'autres peintres de La Haye.

Johannes Warnardus Bilders
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
OosterbeekVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
Enfant
Autres informations
Membre de
Mouvement
Genre artistique
Œuvres principales
The Heath near Wolfheze (d), View in the Woods (d), Landscape with Farmstead (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Johannes Warnardus Bilders naît le à Utrecht[1],[2]. Il suit les cours de Jan Lodewijk Jonxis (nl)[1], mais il est surtout autodidacte, travaillant dans la nature, dans les forêts et les landes de sa région natale[3]. En 1830, au début de la Révolution belge, alors qu'elle lutte pour son indépendance des Pays-Bas, il est enregistré comme soldat volontaire néerlandais pour aider à réprimer le soulèvement contre le gouvernement néerlandais et le roi. Il reste dans l'armée pendant un certain nombre d'années, après quoi il retourne à Utrecht et retourne chez son professeur d'art Jonxis pour des cours de peinture. Après des voyages en Allemagne, il s’installe en 1841 à Oosterbeek, également appelé «Barbizon hollandais», où il réunit autour de lui de nombreux jeunes peintres qui deviendront par la suite des figures centrales de l’école de La Haye. Anton Mauve, Paul Gabriël et son fils Gerard Bilders, entre autres, figurent parmi ces peintres.

En 1846, il retourne à Utrecht, où il travaille jusqu'en 1852. Il passe ensuite un an à Amsterdam, où il rencontre Jozef Israëls. Il retourne à Oosterbeek (1855–1858). Après un certain temps, il se rend à Amsterdam pendant une longue période (1858-1880), puis retourne à Oosterbeek où il épouse sa deuxième femme, la peintre Marie Bilders-van Bosse. Ils y passent 10 ans ensemble.

Il a pour élèves : Marie Bilders-van Bosse, Gerard Bilders, Johannes Arnoldus Boland, Adrianus van Everdingen, Dirk van Lokhorst, Hendrik Willem Mesdag, Johanna Elisabeth Judith Rutgers[4].

Johannes Warnardus Bilders meurt le à Oosterbeek[5].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Bénézit 1924, p. 586.
  2. Pelkmans 1998, p. 18.
  3. (en) « Bilders, Johannes Warnadus or Wernadus », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  4. (en) « Johannes Warnardus Bilders », sur rkd.nl (consulté le ).
  5. Steenhoff 1911, p. 351.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier