Johann Heinrich Pott

chimiste allemand
Johann Heinrich Pott
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Collegium Medicum (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Johann Heinrich Pott est un chimiste et médecin allemand, né à Halberstadt le , mort à Berlin le .

BiographieModifier

Il abandonne l’étude de la théologie pour celle de la médecine et de la chimie, reçoit à Halle des leçons de Stahl et d’Hoffmann, obtient le diplôme de docteur (1716) et, après avoir pratiqué pendant trois ans la médecine dans sa ville natale, il se rend à Berlin, où il devient successivement membre de l’Académie des sciences, professeur de chimie théorique et pratique au Collegium Medicum et directeur des pharmacies royales. À la suite de violentes discussions avec plusieurs de ses collègues, il donne sa démission de membre de l’Académie.

C’est un savant laborieux, qui emploie une grande partie de son temps à faire des expériences de chimie, dont il s’empresse de livrer les résultats au public, et qui prend une grande part à l’établissement de la fabrique de porcelaine de Berlin.

Il perfectionne le procédé employé pour la rectification de l’éther sulfurique et trouve la composition d’un tombac ou demi-or plus malléable que le pinchbeck anglais.

ŒuvresModifier

Ses principaux ouvrages sont : Observationum et animadversionum chymicarum collectio (Berlin, 1739-1741, 2 vol.) ; Recherches chimiques sur la litho-géognosie (Potsdam, 1746-1757, 3 vol.), livre sur l’emploi des terres dans l’art du potier, lequel a été traduit en français par Montamy sous le titre de Litho-géognosie (Paris, 1753, 2 vol. in-12); Animadversiones circa varias hypotheses et experimenta Elleri (Paris, 1756, in-4°) ; Particularités importantes et entièrement nouvelles de la physique et de la chimie (Paris, 1762, in-4°) ; Traité physicochimique du sel d’urine (Berlin, 1787).

SourceModifier

« Johann Heinrich Pott », dans Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, Paris, Administration du grand dictionnaire universel, 15 vol., 1863-1890 [détail des éditions].

Liens externesModifier