Ouvrir le menu principal

Jean Gosselin est un chef d'entreprise français, créateur de la Société des grands travaux de France, condamné pour faits de collaboration à la Libération.

Le 12 décembre 1940, Jean Gosselin crée la Société de grands travaux de France, qui jouera un grand rôle dans la construction du Mur de l'Atlantique. Il construit ainsi les blockhaus de Fécamp, les fortifications du camp d'Orly et du Bourget, les abris antiaériens de Cherbourg. La société travaille essentiellement pour l'armée allemande.

Durant l'occupation, il finance le PPF de Doriot, mais en août 1944, il verse 1 400 000 Francs à la Résistance.

Il est condamné à deux ans de prison et à la confiscation de ses biens[1].

Notes et référencesModifier

  1. Benoît Collombat et David Servenay, Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours, La Découverte, Paris, 2009, page 40. (ISBN 9782707157645)

AnnexesModifier