Ouvrir le menu principal

Jean Ernest-Charles

journaliste français
Jean Ernest-Charles
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Nom de naissance
Jean RenaisonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jean Ernest-Charles était le pseudonyme de Paul Renaison (1875-1953), un journaliste qui fut en 1918 le premier président du Syndicat national des journalistes.

BiographieModifier

Jean Ernest-Charles était docteur en droit, avocat, critique et auteur des Samedis littéraires (1903-1907), spécialiste des procès littéraires. Il publie d'abord quelques ouvrages politiques puis se tourne vers la critique littéraire. C’est dans une petite revue bruxelloise, Le Samedi, que paraissent ses premiers travaux dans l’avant-dernier numéro de cette revue hebdomadaire qui s’éteint en fin d’année 1907, après quatre années d’existence.

Le 12 mai 1908, lors de la deuxième représentation de La Conquête des fleurs (pièce bien oubliée du très-oublié Gustave Grillet), Ernest-Charles alors critique au Gil Blas sera violemment agressé par René Émery (dont on ne sait pas grand choses non plus). Cette affaire sera largement (deux pages) contée par Paul Léautaud dans son Journal Littéraire à cette date.

BibliographieModifier

  • La Littérature française d’aujourd’hui (Paris, Perrin et Cie, 1902)
  • Les Samedis littéraires en cinq volumes, (Paris, Perrin et Cie, 1903-1907).

RéférencesModifier