Jean-Georges Garneau

personnalité politique canadienne

Jean-Georges Garneau
Illustration.
Fonctions
Maire de Québec
Prédécesseur Georges Tanguay
Successeur Olivier-Napoléon Drouin
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Québec, Canada-Uni
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Québec, Canada
Diplômé de École polytechnique de Montréal
Profession Ingénieur civil
Liste des maires de la Ville de Québec

Jean-Georges Garneau, né le et mort le à Québec, est un homme politique et homme d'affaires québécois. Il est maire de Québec de 1906 à 1910.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Il est le fils de Pierre Garneau, maire de Québec de 1870 à 1874, et de Charlotte-Cécile Burroughs. Il étudie au Séminaire de Québec puis à l'École polytechnique de Montréal où il obtient un diplôme d'ingénieur civil. Le , il épouse Marie-Alma Benoit, fille d'Alphonse Benoit, avocat et ministre, et de Délia Lavigne.

CarrièreModifier

Garneau, au début de sa carrière d'ingénieur, fut impliqué dans la construction d'un chemin de fer entre le Lac Saint-Jean et la ville de Québec. Il assumera ensuite la présidence de l'entreprise familiale « Pierre Garneau fils et cie ». En 1904, il devient professeur titulaire de chimie analytique à l'Université Laval.

Implication politiqueModifier

Il occupera le poste de maire de Québec à partir du jusqu'au . C'est sous son mandat que se dérouleront les festivités du Tricentenaire de Québec.

De 1908 à 1939, il est le premier président de la Commission des champs de bataille nationaux.

HonneursModifier

L'avenue Garneau dans la ville de Québec a été nommée en son honneur.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier