Ouvrir le menu principal

Jean-François Ntoutoume Emane

homme politique gabonais
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Emane.

Jean-François Ntoutoume Emane
Illustration.
Fonctions
Maire de Libreville

(5 ans, 8 mois et 18 jours)
Élection
Prédécesseur Alexandre Ayo Barro
Successeur Rose Christiane Ossouka-Raponda
Premier ministre du Gabon

(6 ans, 11 mois et 28 jours)
Président Omar Bongo
Prédécesseur Paulin Obame Nguema
Successeur Jean Eyeghe Ndong
Biographie
Date de naissance (79 ans)
Lieu de naissance Libreville (Gabon)
Nationalité gabonaise
Parti politique Parti démocratique gabonais (jusqu'en 2015)

Jean-François Ntoutoume Emane
Premiers ministres du Gabon

Jean-François Ntoutoume Emane est un homme d'État gabonais. Il fut Premier ministre du Gabon de 1999 à 2006. Il démissionne du gouvernement en janvier 2006, conformément aux dispositions qui obligent le Premier ministre en fonction à donner la démission de son gouvernement après l'élection du président de la République.

Volubile, Jean-François Ntoutoume Emane fut surnommé « Jacky-Mille-Encyclopédies », commençant toujours ses discours par une phrase restée célèbre au Gabon : « Sous la très haute inspiration du président de la République, chef de l'État, Son Excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba... ». Son passage à la primature a laissé une impression claire-obscure. Ayant fait de multiples promesses, il n'eut pas été capable de réaliser la majorité d'entre elles.

BiographieModifier

Sa déclaration de politique générale en 1999 à l'Assemblée nationale a été marquée par un débat entre lui et l'opposant Pierre Mamboundou, leader de l'Union du peuple gabonais (UPG) qui fit la démonstration dans l'hémicycle que les calculs sur lesquelles le gouvernement avait appuyé ses projections d'investissement et même d'endettement étaient faussés. Ce vif débat qui a duré plusieurs heures pour ne se terminer que tard dans la nuit a été interrompu par une adresse du Président de l'Assemblée nationale Guy Nzouba-Ndama à Pierre Mamboundou dans laquelle il disait : « Lorsqu'on a mis son adversaire à terre, il n'est pas nécessaire de lui jeter le sable au visage. » Après cette invite, il n'intervient plus mettant ainsi fin au débat.

Jean-François Ntoutoume Emane est ensuite invité à rejoindre la Présidence de la République où il exerce en tant que collaborateur du président Omar Bongo. Élu maire de Libreville en 2007, il quitte son poste en 2014 à la fin de son mandat pour faire place à Rose Christiane Ossouka-Raponda. Il démissionne du Parti démocratique gabonais en octobre 2015[1].

Notes et référencesModifier