Jean Baptiste Nicolas Boyer de Paradis

médecin français

Jean Baptiste Nicolas Boyer de Paradis, né le à Marseille (paroisse Saint-Ferréol) et mort le à Paris (paroisse Saint Sulpice) à l'âge de 74 ans, est un médecin français.

Jean-Baptiste Boyer de Paradis
Jean Baptiste Nicolas Boyer.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

Fils de Jean Antoine Baptiste Boyer et de Marguerite Venture, il est reçu docteur en médecine de la faculté de Montpellier en 1717. Doyen de la Faculté de Paris, il participe à la lutte contre l’épidémie de peste à Marseille en 1720 par ordre de Philippe d'Orléans régent de France et devient médecin du régiment des Gardes françaises (1723), puis inspecteur des hôpitaux en Flandres et enfin inspecteur des hôpitaux militaires du royaume (1757).

Traitant essentiellement les maladies épidémiques et contagieuses, il apporte de Constantinople le système de l'inoculation et parvient ainsi à vaincre l'épidémie qui touchait les troupes de l’archevêché de Trèves (1734). En 1742, il parvient à arrêter une épizootie proche de Paris[1].

SourcesModifier

  • Musée-bibliothèque Paul Arbaud (Académie d'Aix-en-Provence)
  • Louis Dulieu, Montpellier et la Médecine militaire française sous l’Ancien Régime
  • Pièces historiques sur la peste de Marseille et d’une partie de la Provence en 1720, 1721 et 1722

Notes et référencesModifier

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.361