Ouvrir le menu principal

Jean-Adolphe de Saxe-Gotha-Altenbourg

prince allemand
Jean Adolphe de Saxe-Gotha-Altenbourg
Johann Adolf of Saxe-Gotha-Altenburg.jpg
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Friedrichstanneck (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Autres informations
Grade militaire
signature de Jean-Adolphe de Saxe-Gotha-Altenbourg
signature

Jean-Adolphe de Saxe-Gotha-Altenbourg (, Gotha, Friedrichstanneck, maintenant un quartier de Eisenberg, Thuringe), était un prince allemand de la Maison de Saxe-Gotha-Altenbourg et un lieutenant-général saxon.

BiographieModifier

Jean Adolphe était le plus jeune fils de Frédéric II de Saxe-Gotha-Altenbourg et Madeleine-Augusta d'Anhalt-Zerbst. Depuis 1735, le prince a été éduqué à Genève et a rejoint l'armée danoise en 1739. Pendant son Grand Tour il a rendu visite à sa sœur Augusta au royaume-Uni , où il a également obtenu un doctorat de l'Université d'Oxford.

En 1743, il a rejoint l'armée saxonne et devient commandant d'un régiment l'année suivante et a combattu à la Bataille de Hohenfriedberg. Il devint major général en 1746 et a établi son siège à Naumbourg. En 1748, il a obtenu l'Ordre de l'Aigle blanc et est devenu lieutenant-général en 1753. Au cours de la Guerre de Sept Ans il a été capturé par l'Armée prussienne et devait jurer de ne pas lutter contre les prussiens s'il voulait être libéré. Plus tard, l'Armée Prussienne essayé d'absorber son régiment.

Jean Adolphe a pris sa retraite à Eisenberg , où il avait la maison Markt 25 construite en 1750. En 1756, il avait construit le château de Friedrichstanneck à proximité. Après que Joseph-Frédéric de Saxe-Hildburghausen soit mort en 1787, il devint l'aîné de la ligne Ernestine de la Maison de Wettin, une position occupée par son frère aîné, Frédéric III de Saxe-Gotha-Altenbourg jusqu'à sa mort en 1772. En raison de cette position, il a obtenu le territoire d'Oldisleben. Après la mort de Jean-Adolphe en 1799, Frédéric Josias de Saxe-Cobourg-Saalfeld est devenu l'aîné de la branche Ernestine de Wettin, et a reçu le territoire Oldisleben. Jean Adolphe est enterré dans la chapelle de Christiansburg Château dans Eisenberg.

 
Markt 25, Eisenberg

Le mariage et la descendanceModifier

Jean Adolphe a voulu épouser la princesse Ernestine Albertine de Saxe-Weimar-Eisenach, fille de Ernest-Auguste Ier de Saxe-Weimar-Eisenach. Les négociations ont été retardées à cause des discussions sur la dot. Dans l'intervalle, Ernestine Albertine a décidé d'épouser Philippe II de Schaumbourg-Lippe. Jean Adolphe a finalement épousé Marie Maximiliane Elisabeth Schauer morganatiquement. Ils ont eu trois enfants, dont deux ont survécu.

  • Frédéric Adolphe (*/+1760)
  • Adolphe Christian Charles (1761-1835)
  • Jeanne Adolphine Frédérique (1767-1804)

Marie Maximiliane Élisabeth Schauer fut anobli avec ses deux enfants, le 12 janvier 1779 par Joseph II, Empereur du Saint empire Romain.

BibliographieModifier

  • (de) August Beck, « Johann Adolf », dans Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 14, Leipzig, Duncker & Humblot, , p. 376
  • Johann Samuel Ersch: Allgemeine Encyclopädie der Wissenschaften und Künste, die Zweite Sektion, 21. Teil, Leipzig, 1842, p. 240 (copie numérique)
  • Ranft, Michael: Die Politische Historie von Thüringen, Meißen und Sachsen, welche der sächsische Patriot aus den bewährtesten Nachrichten XI Stücken der studirenden Jugend dans möglichster Kürze aufrichtig erzehlet, de la Bande 10, Leipzig : Holle, 1772, p. 181f. (copie numérique)