James Karnusian

écrivain arménien

James Karnusian (né en 1926 à Beyrouth au Liban, mort le à Berne en Suisse) est un pasteur arméno-suisse, écrivain et militant politique.

James Karnusian
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Activités
Autres informations
Religion
Membre de

Il est surtout connu pour être l'un des fondateurs de l'Armée secrète arménienne de libération de l'Arménie (ASALA) au début des années 1970 à Beyrouth, avec Hagop Hagopian (venu d'Irak) et Kevork Ajemian (en) (alors rédacteur en chef de Spurk (en)).

BiographieModifier

Ses parents sont des survivants du génocide arménien de 1915-1916.

Karnusian a étudié dans des universités grecques et suisses. En 1979, il est à l'initiative du Congrès mondial arménien à Paris. En 1983, à l'occasion du 60e anniversaire du traité de Lausanne, il organise une convention pan-arménienne à Lausanne avec des délégations venues de dix-sept pays[1].

En 1992 il cofonde avec Hans Schellenberg et Alexander Euler l'Association Suisse-Arménie (GSA - Gesellschaft Schweiz-Armenien)[2].

Dans son édition du , l’Armenian Reporter (New York) publie le compte-rendu d'un long entretien entre son rédacteur en chef et James Karnusian, entretien réalisé en 1987. Karnusian avait exigé une publication posthume, puisqu’il avoue son rôle dirigeant dans l'ASALA[3].

ŒuvresModifier

  • Back to the Ararat Highlands, 1976 (titre original: Վերադարձ Դէպի Այրարատեան Լեռնաշխարհ)
  • Return to the Ararat Plateau: Pan-Armenian Liberation Movement, avec Aris Sevag, AR Publishing, 1979.

Notes et référencesModifier

  1. Armand Gaspard, Le Combat arménien, entre terrorisme et utopie, Lausanne, L'Âge d'homme, 1983, p. 99-100.
  2. Irina Lamp, « Manuschak Karnusian »
  3. « Rev. James Karnusian, Retired Pastor and one of the Three Persons to establish ASALA, dies in Switzerland », The Armenian Reporter, 13 avril 1998.

Liens externesModifier