James Hutchison Stirling

philosophe britannique

James Hutchison Stirling, né à Glasgow le – mort à Édimbourg le , est un philosophe écossais. Il étudie la médecine qu'il pratique jusqu'à la mort de son père en 1851 après quoi il se consacre à la philosophie[1].

James Hutchison Stirling
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
ÉdimbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
The grave of James Hutchison Stirling, Warriston Cemetery.jpg
Vue de la sépulture.

Son livre The Secret of Hegel (en) (1865) donne une grande impulsion à l'étude de la philosophie hégélienne tant en Grande-Bretagne qu'aux États-Unis, et fait également autorité en Allemagne et en Italie[1].

Frederick Copleston (A History of Philosophy vol. VII, p. 12) écrit ...« nous pouvons être tentés de sourire à l'image de J.H. Stirling de Hegel comme le grand champion du christianisme ».

Publications (sélection)Modifier

Ouvrages :[1]

More a également publié des ouvrages relatifs à la littérature :

  • Jerrold, Tennyson, and Macaulay (1868)
  • Burns in Drama (1878)
  • Philosophy in the Poets (1885).

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Attribution

Source de la traductionModifier